Trance 90’s en vidéo

doc1Sur cette page, les anthems des années 90 a l’écoute.

  • Art Of Trance : Gloria (Transparent mix)

Né en mars 1993, Art Of Trance (Simon Berry) nous a émerveillés avec ce son hors du commun que l’on a pu, avec joie, écouter dans toutes les discothèques d’Europe. Le succès du label Platipus Records fut énorme, et c’est d’ailleurs l’un des plus importants et admiré.

En août 1993, Berry nous produit une œuvre, considéré comme classique incontournable de nos jours, ‘Gloria’.

La version « Transparent Mix » a fasciné un large public avec ses montés de basses multiples bénéficiant d’une mélodie travaillée à la perfection.

Une œuvre inoubliable qui restera dans les mémoires du son trance. royaume-uni

Gloria

  • Jam & Spoon : Follow Me

On n’a jamais fait aussi fort en matière de trance, du moins c’est mon avis, et pourtant ce bijou date de 1993 !

« Follow Me » est LE tube de rêve composé par le duo de légende Jam El Mar et Mark Spoon.

Que ce soit en boite, en rave, en club, festivals et autres rassemblements de trancoïdes, ce single provoque un vrai raz-de-marée, une virée dans l’inconscient, un lointain voyage inter-planétaire ou un remède à toutes vos angoisses !

Ils ne se sont pas loupés question émotions, chaque minutes correspond à un univers particulier, la rythmique monte doucement pendant une intro d’environ 2 minutes puis se dessine de plus en plus, un break qui s’engage fort après 6 minutes, un son acide qui s’engage et le rythme s’accélère, et la progression dure jusqu’à 12 minutes !

Les Jam & Spoon sont une légende, un mythe ? Ils sont les précurseurs de l’élite électronique future. (hommage à Mark Spoon, décédé le 11/01/2006).

Follow Me

  • Redeye : Guinea Pigs Agree

Véritable symphonie paradisiaque, entre trance et ambient, ce single est l’une des références de l’année 1993.
Hypnotique, énergique et surtout magique, ce morceau est parfaitement bien équilibré, sa structure sonore fascinante a un sentiment de force et d’apaisement, une poésie réalisée avec respect et précision, crée afin de vous transporter vers d’autres lieux, là ou votre conscience peut atteindre l’extase la plus profonde.
Un grand classique qui mérite toute votre attention !

Guinea Pigs Agree

  • Blue Alphabet – Cybertrance

Axel stephenson n’a pas son pareil pour produire ces hymnes trancey qui ont vu fleurir des milliers de sourires aux afters.
Si ce titre a sans doute été moins joué que  » the first rebirth  » , il s’inscrit dans le même esprit : un pied speed duquel s’élève une mélodie chaleureuse et positive !
Ce morceau nous invitait a une plongée en apnée dans des profondeurs abyssales d’une précision extrême !
Un grand classic   [:pentier]

Cybertrance

  • Mystic Force : Starbust

Une rythmique atmosphérique, des breaks mélodieux et apaisants encadré par de bonnes basses.
Ce morceau venant tout droit d’australie sur le label « psy-harmonics », sorti en Europe chez « mfs » et composé par le DJ Russell Hancorne, nous offre un gros beat trance universel.

L’un des plus gros morceaux de la culture trance en 1994 ! australie allemagne

Starbust

  • Megal’o Mania : The Finest

crée en 1994 par les djs  » nils ruzicka et ramon zenker  » sur le fameux label  » no respect records  » , ce groupe trance a tendance  » rave  » ce classe parmi les meilleurs références sur le marché européen grâce a ce titre  » the finest « , une impeccable mélodie auquel s’ajoute un break atmosphérique bien appuyé.
diffusé dans toute l’Europe , et joué par les plus grand , comme  » mario de bellis  » , ce hit se propulse rapidement en tête des  » charts  » grâce a son tempo dévastateur.
Apres ce big succès , mega’lo mania enchaînera avec  » moonsign  » et  » emotions  » , et seras a l’honneur de nombreux remix d’artistes , comme :
 » scooter  » ou  » dune  » .

The Finest

  • L.S.G : Fragile

Le célèbre label Superstition possède lui aussi son lot de célébrités, avec entre autres le fameux « l.s.g » d’Oliver Lieb, en 1994.
Oliver travail seul, paufinant un son organique enfanté d’une liaison intime avec ses machines , il posséde cette parfaite maîtrise technologique qui fait de l’homme un magicien capable de transformer la froideur de l’éléctronique en symphonie puissante et grâcieuse.
Sa démarche consiste à laisser la musique respirer : à partir d’un rythme minimaliste, il insuffle a ses compositions une intensité croissante pouvant atteindre des crescendos déchirants, et l’auditeur reste le souffle coupé !
Oliver Lieb a donné une âme à la trance .
Le hit « Fragile » restera un grand classique du son trance.

Fragile

  • Union Jack : Two Full Moons & A Trout

Le mondialement célèbre label  » platipus  » restera l’une des meilleure référence trance des années 90, entre autre grâce aux succès du groupe  » union jack  » , derrière se cache : claudio guissani et simon berry , le compositeur du non moins célèbre  » art of trance « .
en novembre 1993, la sortie du titre  » two full moons and a trout  » remixé par Caspar Pound sur le label Rising High provoque un véritable raz de marée dans les clubs et raves d’europe grâce a ce nouveau style de trance , une très longue introduction avant que les basses généreuses et ses envolées synthétique hyper mélodique ne s’emparent du reste.
A noter que ce morceau ne dure pas moins de 12,39 min !! , chaque seconde recèle son lot de trouvailles et apporte une réelle surprise.
un monument qui ne vieillie pas ! 

Two Full Moons & A Trout

  • Cosmic Baby : Heaven’s Tears

En janvier 1992 le label  » MFS  » donne naissance a un artiste mythique : Cosmic Baby . avec seulement quelques singles (« Transcendental Overdrive » , »23 ep » … ) , il deviendra rapidement l’un des dj’s trance les plus talentueux d’Europe, on peut dire que ce label est devenu célèbre grâce a lui !
Après avoir collaboré avec Paul Van Dyk sur le fameux : Visions Of Shiva « Perfect Day » , il produit par la suite un titre mondialement célèbre : « Heaven’s Tears ».
Extrait de son album : « Stellar Supreme »,
ce morceau , son propre remix ainsi que le remix de Jam El Mar, furent diffusé partout en Europe, en Amérique, jusqu’en Australie, où le label « PSY-HARMONICS » de Melbourne fusionnera avec « MFS » en 1994 !
De belles cordes emballentes truffées de percussions mélodieuses, le style de Cosmic Baby (de son vrai nom : Harald Bluechel) , séduit, et restera un classique dans le genre.

Heaven’s Tears

  • Microbots : Cosmic Evolution

Le label allemand  » overdrive  » reste également célèbre, avec entre autre , le groupe : « microbots » , ou se cache les djs : thomas wedel , thorsten adler et jorg dewald . le titre  » cosmic evolution  » , eu un impact formidable en 1992 , indémodable, il fut l’objet de nombreux remix, mais rien ne vaut cette version original, le pic d’intensité de ce morceau est incroyablement ravageur, l’atmosphère généré par cette track a cette époque reste unique. Considéré comme la première track hardtrance, le son  qui s’en libère engendrera par la suite de nouvelles créations de ce style, un son nouveau vient de naître ! fabuleux !

Cosmic Evolution

  • Cyborg : Another World

En 1993, beaucoup de label belge séduisent l’Europe, le label Diki Records fait parti de ces références avec le fameux « Another World » .
La version « Their Dream » a eu un gros succès dans le nord, grâce a sa mélodie chaleureuse et à son rythme dance-trance aux sonorités exquises.
Composé par Bruno Quartier, ce morceau fut diffusé sur toutes les ondes radio du nord de la France, je me souviens l’avoir enregistré pour la première fois sur radio Galaxie.
Un titre tranquille où la mélodie se laisse glisser lentement sous nos pieds !

Another World

  • Paul Van Dyk : My World

Producteur réputé pour sa trance chaleureuse et mélodique, le célébrissime Paul Van Dyk possède à son actif une multitude d’anthems trance, on lui doit, entre autres, les hymnes « A Love Letter » ou encore « For An Angel ». le single « My World » en fait partie. Un classique mélodieux que tout amoureux du son trance, se doit de posséder. « My World » est une track au tempo à la fois soft et énergique, sans voix, sa mélodie est exquise, elle explose à plusieurs reprises dans les montées du break, ses nappes soignées sont envoûtantes et donnent des frissons a chaque intonation.

Ce single a été conçu comme un conte musical moderne, futuriste, mais que Paul Van Dyk voulait aussi un tant soit peu réel, facilement identifiable dans le présent, une sorte de romance qui puisse réellement se passer dans un futur proche. Pari réussi car ce single lumineux voyage toujours dans les esprits tranceux !

My World

  •  The Future Sound of London – Papua New Guinea

Gary Cobain et Brian Douglas sont barrés dans un autre trip, ils composent chez eux des musiques de l’an 3000 qui invitent à voyager du côté de la conscience décalée.
Musiciens post-rave, ils éliminent les basses et les beats pour cracher le message de l’au-delà. Êtes vous prêts pour vous y rendre ?
Cette track « Papua New Guinea » a une attitude romantique, elle contient une partie lumineuse et ambient, imprégnée d’émotions et de caractères. « F.S.O.L » filtre consciencieusement les dynamiques des genres qui l’intéressent pour développer son style personnel, ce qui a mené ce single tout en haut du podium !

Papua New Guinea

  • Jens : Loops & Tings

Jens mahlstedt a marqué l’année 94 avec « loops & tings », le tube de l’année qui a convaincu par sa mélodie, conçue avec des sons de violons et un tempo dévastateur, il a été n°1 en allemagne et en espagne.
Un morceau qui s’accélère et fait bouillir plus d’un raver avant d’exploser sur plusieurs notes obsédantes qui s’accompagnent d’un rythme galopant.
Une trance astucieuse dont les sons peuvent se décomposer en plusieurs types d’écoute.
Rappelons nous qu’en son temps ce morceau a catalysé tant d’énergie qu’il évoquait à lui seul l’idée d’une « trance nation » !

Loops & Tings (remix)

  • Robert Miles : Children

Robert Miles est le père fondateur de la Dream Music avec ce single. Roberto Concina de son vrai nom, est un dj-producteur italien (il n’est pas musicien, nuance) de 25 ans quand sortie le morceau en 1995. Il a été le premier surpris par le succès international de « Children »,une mélodie sur piano très envoûtante et facile, une intro mielleuse accompagnée de guitare baléarique, un riff de synthé pour le fun et un rythme techno pour booster le tout, et le hit est joué !.
Du fond de son studio de Spilimbergo, situé à 180 kms de Venise, il a su accorder quelques notes, ce qu’il lui a valu les sommets des charts européens et plus de 5 millions de singles vendus à travers le monde dont 600000 milles exemplaires en France.
Ce morceau très joué dans les clubs, nous fait beaucoup penser au début de la radio « contact fm » qui le diffusa durant plus d’une année en boucle!
La version « dream mix » qui dégage de belles émotions eu un impact phénoménal, et fut classée n°1 au top 50 pendant 11 semaines en 1996.
La version « original guitar mix » fut quand à elle , diffusé surtout dans les clubs trance. Ce titre aussi anodin que « Children » a réussi à changer la face des discothèques. Le succès de « Children » est dû au fait que ce disque peut plaire à tout le monde, les amateurs de pop l’on acheté, les parents, les dj’s etc…
Robert Miles à réaliser « Children » pour calmer les gens, les faire redescendre en douceur des raves plutôt speed et agressive jouer en Italie
Je précise également que c’est Joe T Vanelli qui fit découvrir ce dj des plus talentueux de la « dream music », et avant ce tube planétaire, Robert Miles sorti deux maxis vinyls sous le nom de Roberto Milani intitulé « Ghost » en 1994, puis « Oxygen e.p » début 1995. Puis il prit le nom de Robert Miles en 1995 avec 2 maxis de plus : « Soundtracks » (4 titres techno trance) et « Red Zone » , sur le label DBX Records. D’ailleurs « Red Zone » fût son premier succès, une track trance brillante qui comporte 3 versions.

Une réussite ! italie

Children (dream version)

  • C.J Bolland : Mantra

Christian Jay Bolland est l’un des pionniers de la techno et de la trance. D’origine anglaise, ce dj belge a marqué la première vague techno européenne et a conquis la scène électronique belge avec une multitude de morceaux comme « Camargue », il possède un style bien à lui et ses productions sont convaincantes !

Avec le single trance « Mantra » C.J Bolland réussi à marquer l’année 1993 grâce à ce tube trance cosmique, au delà d’une furieuse décharge électronique se cache en réalité une dimension cérébrale, une sensibilité humaine qui se dégage de ce titre très célèbre.

Mantra

  • Dance 2 Trance : Hello San Francisco

Avec leur premier single « We Came In Peace » , les djs Jam El Mar & Dj Dag se sont imposés en 1991 comme les musiciens les plus électriques et rythmés du moment. Ce sont les pères fondateurs de la trance, les pionniers d’une nouvelle génération musicale !

En 1992, ils signent le morceau « Hello San Francisco », premier gros carton à la fois européen et outre atlantique, quelques mois avant le célèbre « Power Of American Natives ».

C’est une mission réussie pour les Dance 2 Trance, à l’assaut des nouvelles harmonies électroniques pour des voyages émotionnels trancey. Des émotions qui ont ravies les fans de ce nouveau genre, des trancers foux, des clubbers spirituels et autres ravers en manque de nouveautés sur lesquelles crasher leurs venins.

24 ans déjà, un souvenir que les anciens apprécieront, mais même si cette track sonne vieux et que les sonorités sont aujourd’hui dépassées, elle garde malgré tout son élégance et son authenticité !!

Hello San Francisco

  • Dj 70 : Fanatic Trance

Jean Michel Verliefden alias Dj 70, n’est pas un dj très connu. Il n’a d’ailleurs sorti que 3 singles sous ce pseudo, mais ce morceau trance de 1993 a fait un véritable carton dans les clubs belges, mais aussi dans le Nord de la France et en Allemagne.

« Fanatic Trance » porte bien son nom. Sa structure est fort bien pensée, la track pas très rapide balance un max ! Sa mélodie est entraînante et ces émanations énergétiques déclenchent rapidement l’envie de se perdre dans ce paysage sonore. Dommage qu’il n’y ait pas eu d’autres bombes de ce genre de la part de cet artiste (mis a part le titre « Algorhythms » que je trouve excellent), je pense qu’il avait un style prometteur et très efficace.

Fanatic Trance

  • The Visions Of Shiva : How Much Can You Take ?

The Visions Of Shiva est une création allemande de Paul Van Dyk et Cosmic Baby, sur le légendaire label trance de Berlin : MFS. Après un premier morceau extraordinaire en 1992 (« Perfect Day »), le second opus de ce duo de légende fait un carton avec le titre « How Much Can You Take ? ». Les lignes de synthé de Paul Van Dyk et les touches distinctives de piano de Cosmic Baby font de ce petit bijou trance un monument des années 1990 ! Mélodieux et rapide, ce single a fait le tour de l’Europe même si aujourd’hui le style a bien changé, et si certains peuvent en rire, ce morceau d’anthologie restera à jamais dans les annales du son trance.
On le retrouve sur beaucoup de compilations, par exemple : Trancemaster 4, Tour De Trance 2, The History Of Trance 1, Rave Mission Dream Edition…

How Much Can You Take ?

  • Paragliders : Oasis

En 1995, une sublime mélodie  envelopper les trancefloors. Cette mélodie, tous les tranceux de l’époque s’en souviennent, c’est celle de « Oasis ».
Une effervescence de sons acids et cristallins qui nous ont fait vibrer, voyager, planer…
Paragliders c’est le grand Oliver Lieb, et cette track est la plus connue.

Oasis

  • Humate : Love Stimulation (Paul Van Dyk remix)

Puisque l’on parle des vieux classiques trance, je tiens à ajouter Humate et son excellent Love stimulation… Du moins, le Paul Van Dyk’s love mix… Une pure merveille à mettre à coté de Play with the voice par exemple, c’est l’un des monuments de la trance des années 90..

Love Stimulation

  • L.S.G : Hearts

Oliver Lieb a été un grand faiseur de tubes trance germanique entre 1993 et 1995. On se souvient notamment de « Fragile » et autre « Blueprint ». L’allemand a réalisé des singles sous des noms aussi divers que Paragliders, Arte Bionico, The Ambush… sur des prestigieux labels comme Eye Q Records et bien sur Superstition.
« Hearts » fait partie de ces classiques incontournables, ambiances spatiales mêlées à des structures rythmiques rebondissantes, le tout alimenté d’harmonies mélancoliques à souhait. Les rythmiques sont résolument trance et les séquences synthétiques rêveuses. Un morceau qui serait capable de faire rêver un zombie insensible !
20 ans après, l’émotion reste toujours aussi forte !

Hearts

  • Bruno Sanchioni : Bim In A Trance

Bruno Sanchioni est un maillon fort sur l’échelle techno des années 1990. une référence de grande qualité à qui l’on doit une multitude de tubes, de Plexus à Age Of Love, et bien entendu sa collaboration avec Bruno Quartier et Emmanuel Top pour le  célèbre B.B.E !
Bruno a marqué l’année 1995 (avant la fameuse vague B.B.E) avec ce single : « Bim In A Trance », sorti sur l’incontournable label Underground French-Kommunication, et extrait de l’EP « The New Age ». Un morceau transcendant et percutant, très largement diffusé en boîte dans le Nord de la France mais aussi en Belgique, et également sur les ondes de toutes les radio techno. Joué par les grandes références djs de l’époque, ce morceau a continué de lui ouvrir bien des portes vers la notoriété et le respect.

Bim In A Trance

  • Dj Hooligan : It’s A Dream Song

Frank Tomiczek aka Dj Hooligan, l’un des djs les plus célèbres de la techno et de la trance, l’un des pionniers de la musique électronique, un dj qui a su imposer son style et donc les morceaux sont devenus des anthems, comme le « The Culture ».
Sa première bombe s’appelle « It’s A Dream Song », une track trancey sur une mélodie simpliste mais efficace, un vrai petit carton fin 1992 début 1993, mais qui a bien vieilli aujourd’hui. Je pense même que cela pourrait faire rire tous les non-initiés à ce genre musicale de l’époque, seuls les vieux de la vieille comme moi apprécieront je pense.
Dj Hooligan c’est également Da Hool, et une incroyable playlist de remix des plus grands noms de la techno, du hardcore et la trance tels Marusha, Genlog, Interactive, Mark’Oh, Charly Lownoise & Mental Theo et même John Scatman !

It’s A Dream Song

  • Illusion 6 : House Of Pain

« Illusion », un mot qui signifie beaucoup pour les clubbers et ravers des années 1990. Tous les « anciens » ont connu ce phénomène en Belgique, une vague techno/house et trance incroyable.
Créé par les djs Ivo Donckers, Maurits E et Dj Catwoman (que l’on retrouve souvent, par exemple, sur les étiquettes du label Dance Opera), ce volume 6 possède bien plus d’atouts que la première version, sortie fin 1994 (le second morceau d’Illusion 5), puisqu’il s’agit du remix de « House Of Pain » par le talentueux Marnix B. Cette version carrément plus punchy et plus longue, dégage une incroyable énergie, elle bénéficie d’une impeccable mélodie, elle continue longtemps la poussée d’adrénaline, contrairement à la VO qui se relâche trop vite.
Très gros succès en Belgique donc, suite aux précèdents cartons « Illusion 5 : Mental Storm » ou bien « Illusion 3 : Helena’s Fantasy ». La Belgique a toujours su nous faire découvrir d’incroyables talents, des djs de grande qualité, difficile de dire le contraire, et ses labels sont entrés dans la légende du son électronique (Bonzai, Dance Opera, Music Man, Diki…). Attention, ça pulse !!!

House Of Pain

  • Extreme Trax : Final Fantasy

Encore une oeuvre du label belge Bonzai Records, un anthem signé cette fois Yves Deruyter & M.I.K.E ! Un duo de choc pour ce morceau aux sonorités hardtrance qui explose les neurones !
Déjà un blockbuster à sa sortie en 1998, sa structure originale alliant la force des BPM et ses mélodies hypnotiques, fait de cette plaque l’une des plus appréciées sur le trancefloor !
Un hit en Belgique, mais également en Allemagne, en Suisse, en Angleterre, en Hollande ainsi que dans le Nord de la France.
La performance et la durée de diffusion en club de ce morceau, en font un classique incontournable aujourd’hui. Je trouve son atmosphère survitaminée, les sonorités qui s’y ajoutent la complètent parfaitement, mise à part les dernières secondes où je trouve la conclusion décevante, je vous laisse écouter…

Final Fantasy

  • Quadran : Eternally

La Belgique est à l’honneur sur cet anthem, un souvenir qui date de 1995 et qui a remporté un succès monumental !
C’est Philippe Van Mullem qui est derrière ce projet, une trance fantastique, transcendante, mélodieuse, harmonique, tout les éléments nécessaire à la réussite de ce morceau qui fit propulser le nouveau label Bonzai Trance Progressive aussi haut que son label d’origine Bonzai Records créé en 1992.
Ce single est malheureusement devenu très commercial par la suite, personnellement il me fait toujours penser au début de Contact Fm, qui le diffusait 3 fois par jour ! Tout comme l’autre single « Free Your Mind ». Mais peu importe, la track est superbe, c’est toujours avec une réelle émotion que je l’écoute ! (Nostalgie quand tu nous tiens).

Eternally

  • Terra Ferma : Lunar Sunrise

Le légendaire label anglais Platipus est une source transdimensionnelle de bien-être et de pureté musicale. Ce style, à part, a fait sa renommée dans le monde grâce à des artistes comme celui que je vous présente : Claudio Giussani, cultissime dj rendu célèbre sur ce même label avec le groupe Union Jack, en duo avec Simon Berry (Art Of Trance).
Après un premier EP en 1996 (« Floating & The Scream »), Claudio fait fort avec la création en avril 1997 de ce single riche en émotion, 10 minutes 14 de sensations aux horizons inattendus, de la magie, du rêve, et une qualité d’écoute étincelante et pénétrante. Une touche orientale et de multiple instruments y sont intégrés, c’est une balade, laissez vous guider…
Quelques semaines plus tard, l’album « Turtle Crossing » fit son apparition, et pour ma part, c’est un vrai petit bijoux !

Lunar Sunrise

  • Underworld : Rez

L’un des morceaux de l’anthologie de la techno est bien sur celui-ci, un classique hypnotique entre trance et progressive house avec des hymnes euphoriques.
De cette galette on retiendra surtout la mélodie atmosphérique bercée dans les basses enivrante tous du long du morceau!
L’impact d’underworld sur la scène techno-house est indéniable, et cela s’explique par la présence des djs « smith & hyde », figure emblématique de la scène électronique anglaise.

Rez

  • Dj Sakin & Friends : Protect Your Mind

Avec la colaboration de Sakin Botskurt , le dj Torsten Stenzel, l’une des figures les plus connus de la trance , nous proposent en 1998 une nouvelle structure sonore infaillible , avec un pied exalté réhaussé de sonorités ravageuses , et d’une impéccable mélodie.
Le hit du remake de james horner sur le film  » braveheart  » fait bouillir plus d’un clubber ! un classic qui ne manque pas d’originalité grâce aux nappes mélodieuses que dégage se morceau pleins de souvenirs !

Protect Your Mind

  • Komakino : I Can’t Stop The Motion

Quand ce maxi est sorti, le duo Ralph Fritch et Detlef Hastik ignorait sans doute que leurs nappes mélancoliques réhaussées d’un rythme très entraînant, feraient de leurs noms, l’une des étiquette musicale les plus vendue de l’année 1996 !
Précurseurs sur l’éphémère, ils ont bien fait de ne pas se louper !
Komakino a conquis un nombre inconsidérable de clubbers depuis sa création en 1991 , grâce à sa texture sonore infaillible.

I Can’t Stop The Motion

  • Armin Van Buuren : Blue Fear

Première bombe d’Armin Van Buuren. tant d’années ont passé depuis ce chef d’oeuvre qui l’as rendu célèbre dans toute l’Europe, personne ne l’oubliera !
Sur une mélodie originale, Armin lance une belle nappe trancey, émotive et délicate, parfumée aux effluves magiques du son électronique romantique.
A l’âge de 14 ans, Armin se lance dans la musique électronique, un jeune passionné qui ne tardera pas à faire ses preuves. Ce single en est la preuve puisqu’il fût le titre phare de l’année 97.
Ce morceau ne vieilli pas, il fût quand même l’objet d’un remix somptueux en 2003 par le grand Van Buuren lui même.
Un single qui a fait le tour du monde, tout amateur de zik électronique trance se doit de le posséder !

luxembourg

Blue Fear

  • System F : Out Of The Blue

Voici probablement le résultat du meilleur de Ferry Corsten, son hymne trance diffusé partout dans le monde, le grand classique de 1999, sorti en mars sur l’étiquette hollandaise « Tsunami » du label « Purple Eye ».
Que vous soyez fan ou pas, ce single vous aura fait danser, vibrer, voyager, tellement il a du potentiel, sa chaleureuse mélodie explose très vite après une introduction déjà prometteuse, les basses sont percutantes, difficile de rester sans réactions. L’ambiance jouissive de « Out Of The Blue » vous met la pêche pour toute la nuit. Cette plaque a quelque chose pour souffler votre cerveau, d’ailleurs elle a inspiré beaucoup d’autres artistes à composer de la trance.
Quand le tsunami se fait ressentir, rien ne peut l’arrêter, d’ailleurs elle souffle encore dans mon esprit !

Out Of The Blue

  • Mythos & Dj Cosmo : Unchained Melody

Si vous connaissez tous le « Heart Of The Ocean », version trance de la music du film « Titanic », alors vous connaissez également ce petit bijou sorti en 1999, l’un des tubes de cette année là, un succès immense que les talentueux Alex Kilb, Thomas Godel et Alex Strauch ont bien fait de réaliser.
Admirable ce single, ponctué de poésie et de douceurs aux rythmes des basses qui s’enchaînent à volonté sous nos pieds, dégagent une atmosphère positive à tout ceux qui prennent plaisir à l’écouter.
Extrait de l’album « Mythos » renfermant bien d’autres bombes comme le « Send Me An Angel ».

Unchained Melody

  • Time To Time : Omnibus

En 1992, les djs Staab et Schafer nous font découvrir leur project original, le célébre « Omnibus » , mêlant techno, trance et house. Ce morceau séduit surtout la Belgique et la Hollande qui le diffusent pendant plus d’une année à travers toutes les discothèques.
Encore un classic, qui je crois n’a jamais fait l’objet d’un quelconque remix. Sur le maxi, très recherché par les collectionneurs, on peut également retrouver le titre « Time to trance », celui-ci concentré sur le son trance avec une mélodie bien travaillée.

Omnibus

  • Dj Hooligan : The Culture

Grosse pointure de l’époque, Dj Hooligan (Frank Tomiczek) a marqué la scène techno-rave avec des singles de grande qualité, je pense entre autre à « It’s a Dream Song » côté trance, ou encore « B.O.T.T.R.O.P » côté hardcore.
Cette track allume le feu. Elle déchaîne le raver, sa mélodie reste dans la tête et ne s’essouffle jamais, une bombe incendiaire qui n’a que une obsession : vous faire danser !
Agressif, mélodieux, rythmé, les radios techno le diffusent en boucle et sur la piste c’est l’euphorie !
Le genre de classique que l’on ne peut oublier.

The Culture

  • The Age Of Love (Jam & Spoon remix)

« The Age Of Love » a été magistralement retravaillé en 1992 par Jam El Mar et Mark Spoon. C’est LE premier classic trance.
« Watch Out Of Stella Mix » eu un gigantesque succès à l’automne 92, et au fil des années qui s’écoulent n’a pas perdu un poil de sa superbe texture sonore.Un titre de légende comme on n’en fait plus.

The Age Of Love

  • Barbarella : My Name Is Barbarella

Sortie en février 1992 sur le label  » harthouse « , les célèbres « Sven Väth & Ralf Hidenbeutel » nous font preuve une fois de plus de leur talent avec ce morceau.
Sven Väth a été l’un des premiers à croire dans la techno, l’un des premiers à produire des disques qui sont devenus des hymnes , pari une fois de plus réussi grâce à ce disque qui ne manque pas d’originalité. Bien sur aujourd’hui il fait sourire !
Ce morceau trance-house brille grâce a sa mélodie, particulièrement bien construite.
Son album  » the art of dance  » a été dédicacé à Jane Fonda, en mémoire du film  » barbarella  » . Également superbe la track : The Mission.

Barbarella

  • Laurent Garnier : Wake Up

La France a aussi ses artistes électroniques ! Ce fut le cas en 1993 avec Laurent Garnier son fameux « Wake Up », une track techno/trance véritablement bien orchestrée et maniée par la main d’un vrai professionnel !
7 minutes 27 secondes de pur concentré de Garnier, l’introduction séduit dès ses premières intonations, on se laisse glisser sur sa mélodie assez dark et sa vocale qui répète souvent « Wake Up », étape par étape, jusqu’à la jouissance finale.
Un son que les djs peuvent classer obsolète aujourd’hui mais qui à cette époque fit un carton sur les pistes, Garnier sait jouer à toutes les nuances musicales et la plupart de ses singles deviendront des titres phares de la scène électro française ! Il sera elu dj de l’année par un magazine quelques années plus tard.

[:the real mr pink]

Wake Up

  • Phi-Phi & Greg D : Jesus Trip

Le célèbre disque de ce duo étonnant qui fait assez fort côté concept et développement, peut tourner en boucle sans faiblir, et quand les beats poussent vers le haut de plus en plus fort, vous obtenez un délicieux dessert trancey !
« Jesus Trip » est un single à la facture suffisamment classique pour satisfaire nos egos démesurés, surtout quand Phi Phi & Greg D enveloppent le tout avec leurs multiples rythmiques aux synthés démoniaques !
Ce single remix trance de 1995 apporte ce qu’il faut de mélodie mélancolique à un morceau aujourd’hui mondialement célèbre !

Jesus Trip

  • Perry And Rhodan : The Beat Just Goes Straight 

Voici un bon petit souvenir trance début 90, une track hypnotique fabriqué en France, qui a eu à cette époque un joli succès chez nous mais également hors de nos frontières ! Très répétitif mais efficace.
C’est presque 10 minutes d’hypnose que nous offrent Perry & Rhodan, plus connu sous le nom de Transform et sa célèbre track trance « Transformation ».

The Beat Just Goes Straight

  • Moby : Hymn

La meilleure track trance de Moby ! Mythique et incontournable, c’est un des morceaux trance les plus joués en 1994 et 1995, et pour cause ce track est peut être ce qu’il se faisait de mieux en trance. Avec ces voies genre cathédral difficile de ne pas être envouter. Moby c’est l’Iggy Pop de la techno, parce qu’il casse tout sur son passage.

Hymn

  • Quench : Dreams

Le « Dreams » de Quench et le morceau trance de l’année 1994 a avoir le plus cartonner dans les clubs et raves avec « The First Rebirth ». C’est l’hymne de l’année, il est même entrée dans le top 50 !
On doit ce monument a 2 australien : Cj Dolan & Sean Quinn, qui en novembre 1993 lâche cette bombe aux son de cloches et mélodie atmosphérique. Très vite ce morceau devint l’hymne des boites de nuit, et sa diffusion sur toutes les radios « électroniques » en fit le succès que l’on connaît.

Dreams

  • Energy 52 : Cafe Del Mar

Tout le monde connaît ce morceau d’anthologie, l’une des tracks les plus apprécier et les plus jouer en 1993/1994. Il est sans aucun doute l’un des hymne trance que tout le monde connaît et aime le mieux, impossible de s’en lasser ! Kid Paul (Velocity : Lust) & Cosmic Baby sont derrière ce projet sortie a l’automne 1993: Energy 52 : Cafe Del Mar.

Cafe Del mar

  • Joe T Vanelli : Play With The Voice (Paul Van Dyk remix)

Besoin d’un voyage ? D’un aller-retour dans l’inconscient ? Loin de la haine et de la societé actuelle ?   La seule solution c’est la musique trance, car celle-ci est cybernétique !
Comme moi, envolez vous vers la trance old-school, la meilleure !
Voici un disque qui n’est pas descriptible, intense ! et cette voix émouvante et somptueuse de Csilla, un hymne incontournable et indémodable années (sortie en 1994), je veut parler de « Play With The Voice » bien sur ! Et du sublime remix de Paul Van Dyk !!

Play With The Voice

  • Push : Universal Nation

Dirk Dierickx, alias « M.I.K.E ou Plastic Boy ou Push » est la référence trance belge des années 90 et 2000. Le single « Universal Nation » de Push sortie en 1998 est le tube de l’année 1999 ! Hautement inspiré, planant et transcendant a mort, ce remue méninges de tonalités énergiques a de quoi satisfaire les amateurs de bonne trance. Taillés pour le trancefloor, cette track monte progressivement mais sûrement, ces nappes chaudes et enveloppantes fond battre votre cœur comme la découverte du premier amour !
Sublime alchimie de l’émotion, ce disque s’impose partout dans les clubs européens, les festivals, et sa diffusion en boucle à la radio contribue fortement a son succès ( Je pense a l’émission Trancemission de Vince sur Contact Fm ou la Skyrave par exemple).
Sans nul doute le plus gros succès enregistré par Push.
L’aventure « Push » commence en 1994, Dierickx sort quelques maxis d’acid techno et trance chez USA Import, mais c’est en septembre 1998, chez Bonzai Records, que le fameux « Universal Nation » fera connaître le style « Push » a des millions de personnes. Il sera remixés par Oliver Lieb, Ferry Corsten, Dumonde etc….
L’année 1999 fut signe d’un grand avenir pour Dierickx qui fît un carton aussi avec le fameux « Twixt » de Plastic Boy.
« Universal Nation » est la dernière bombe du millénaire, en 2000 le premier album « From Beyond » vie le jour.
Ce morceau est la thérapie anti-morosité idéale !!

Universal Nation

  • Peter Lazonby : Sacred Cycles

«  Sacred Cycles » de Peter Lazonby est construit sur un sample de Genesis (Fountains Of Salmacis) qui sert de fond sonore à une déclaration d’un gourou indien, abordant le problème des différentes croyances qui divisent les êtres humains les uns les autres. Laon a fait un excellent travail de son et cette signature sonore apporte une profondeur a ce track trance. Ce mélange de belles vagues trance flottante et son rythme trépidant on fait de « Sacred Cycles » une galette jouer partout en Europe, et recommander par les plus grands en 1994 : Paul Van Dyk, Jens Mahlstedt ou bien Gary D, qui en a fait un remix plus punchy.

Sacred Cycles

  • Pob feat X-Avia : The Awakening (Quietman remix)

Quietman est un véritable orfèvre en la matière quand on parle de musique trance, cet œuvre vous ouvre des horizons inattendus avec sa mélodie étincelante et pénétrante, chaleureuse et enivrante. Une galette mixée par les plus grands, c’est même un raz de marée que provoque dans les clubs ce single a la positive beat attitude, un remède et un passeport vers le futur.
En 1997, le pur genre techno n’existe plus que chez quelques mélomanes, grands amateurs du son de détroit. Alors ceux ou l’on entendait des stupidités du genre : oh moi j’aime que la techno, la trance c’est pas de la musique (croyais moi on me la dit plusieurs fois), phrase courante chez nos amis atteints de techno-ite aigue, je pouvais leurs répondre : ta phrase n’illumine pas beaucoup ton mental, la trance c’est diversifié et s’ouvre aujourd’hui a un large public histoire de libérer les vannes de l’imagination et se faire emporter par les courants technologiques !
La trance cette année la s’ouvre a de nouveaux horizons, et l’audience augmente rapidement, grace entre autres aux émissions de radios. Ce morceau est à faire écouter à tous ceux qui pensent que la trance est une musique de bazar pour refoulés d’eurodance.

The Awakening

  • Art Of Trance : Kaleidoscope

Quand ce morceau est sortie, depuis quelques mois le déferlement de la dream music, des compils purement marketing ou même cette saleté de boys band avait tué le mouvement trance originelle en France. Face a une nouvelle génération, la trance a du d’adapter, autant dans ses prods que dans son esprit. Le changement se fait (trop) ressentir mais des artistes tels que Simon Berry qui regorge d’idée innovatrice, on su garder l’esprit originelle de cette trance magique jusqu’à l’épuisement.
Platipus est l’un des labels qui contient le plus d’anthems, et ce morceau en fait partie. Une intro en pleine nature avec des bruits d’animaux sauvages, instant sublime à la sensation de faire partie de la nature, c’est un endroit émotionnel et rêveur. Les beats arrivent ensuite et nous plonge dans une sensation brûlante, avec ambiance mystérieuse et hallucinante, on entre en transe…
Il est de ces circonstances où le simple sensoriel suffit à exprimer l’osmose ressentie face à la musique.
(Extrait de l’album émotionnel = Wildlife On One).

Kaleidoscope

  • Dj Energy : Follow Me

Comme son nom l’indique, il n’en manque pas. Dj Energy est l’une des figures phares des grosses raves suisses depuis 1996. Son style trance/hardtrance des années 90’s bien happy, est ultra efficace.
Cette track est l’un de ces plus gros succès, un coté dancefloor auquel s’ajoutent des sonorités bien trancey.
Dj Energy est décédé le 14/8/2011, le lendemain de la street parade, suite a des problèmes de santé et excès de médicaments.

Follow Me

  • Commander Tom : Are Am Eye ?

Autre figure incontournable du gros son « rave » en Allemagne, mais également le fondateur de Noom Records, label de référence de la scène acid-trance des années 90 : Commander Tom (a qui l’on doit également « Mandala »).
Il a marqué l’année 1995 avec ce morceau « Are Am Eye », une composition avec une réelle personnalité, ces envolées de basses se perdent dans un tourbillon d’acid trance, les breaks et les contre temps viennent renforcer l’impact de cet anthem original.
Avec ce single, Commander Tom contribue à impulser un nouveau souffle à la trance. C’est l’un des hymnes du festival « Energy » par exemple, et il cartonne partout en Europe.
Ce morceau est presque un testament que l’on conseillera vivement à tous les survivants d’une époque révolue ainsi qu’à leur descendance.

Are Am Eye ?

  • Terra Ferma : Turtle Crossing (album)

Album grandiose, riche en émotion spirituelle, nappes mélodieuses rehaussée de sonorités multicolores et mélancoliques. On se laisse guider avec confiance dans ce voyage aux longues effluves enivrante.
Un album enrichissant qui donne une toute nouvelle énergie. Pour moi le meilleur album de 1997.

album

  • Mystic Force : Frontier (album)

Dans les 14 titres de cet album, la trance et l’ambient est partout. Une atmosphère trancey qui représente le son trance venu d’Australie, par son musicien Russel Hancorne, qui c’est fait connaître en Europe avec pâr exemple la track « Starbust » publié en Allemagne chez Mfs et en Australie chez Psy-Harmonics. Cet album est l’un des plus beaux de l’année 1995, une merveille de trance hypnotique et mélodique.
Avec cet album vous pourrez vous faire votre trip à la maison, sur la terrasse en regardant le soleil se lever.

album

  • State Of House : Unknown Raver (album)

State Of House est un groupe trance/house de très grande qualité. Cet album incontournable de l’été 1994 contient une énergie et des mélodies infaillible. On y retrouve 13 morceaux hypnotique, dont les 2 tracks monumental de 1993 qui on fait connaître ce groupe : « Pacific Dance » et « Ceratopsia ».

album

  • Cosmic Baby : Stellar Supreme (album)

Cosmic Baby est l’un des pionniers de la trance. Ce premier album est magistral.
Harald Bluechel nous proposent un voyage de 77 minutes sur la planète du son qu’il a appelé « Stellar Supreme ». Cet album représente l’aspect électronique de la trance de 1992/1993, qui réunit 15 morceaux originaux, entre trance et ambient, d’ont beaucoup sont devenus des anthems.

album

  • Dance 2 Trance : We Came In Peace

Voici l’ un des tout premiers morceau véritablement trance. Nous sommes en 1991, et a cette époque, la trance n’exister que partiellement chez quelques artistes sortant de la new beat et de la house, tout était a inventer. Ils ne se sont pas louper Jam El Mar & Dj Dag avec ce morceau (la version 91mix est la meilleure) qui ouvre la voie a grande pompe de ce nouveau son transcendant.
C’est par cette interprétation très personnelle que ce voyage de Dance 2 Trance à travers ce vinyl s’avère être une expérience riche et unique.
Un duo de choc qui utiliser ce son a la perfection, et ils ont prouver leurs génie en la matière de trance mélodieuse et envoutante a des millions de personnes à travers le monde.

We Came In Peace

  • Tranceparents : Polymorph

Ici, place avant tout à la puissance des rythmiques déstructurées, à la force des basses et à l’efficacité brute de samples old-school, mélangés a des sons évoquant l’ambiance royale a la Louis XVI par un Bach devenus cybernétique !
Après la série des « Child », le Suisse Kinki Roland aka Tranceparents donne dans l’adrénaline, un morceau qui ne manque pas de punch, très fun et hypnotique. On reste concentré sur la mélodie pendant que le tempo reste longtemps sous nos pieds. Encore une merveille de l’année 1994 ! [:amy33:3]

Polymorph

  • RMB : Love Is An Ocean (Stephenson remix)

Je tiens a saluer la performance de cette track remix, qui a fait un véritable carton en 1995. Cette traxx énergique est également l’une des plus jouer cette année la. RMB est une usine a tube rave, alors quand l’un des leaders de chez Bonzai Records s’y colle pour en faire un remix, forcement le résultat est grandiose !
C’est la meilleure version et on ne peut que la savourer.

Love Is An Ocean

  • Cygnus X : The Orange Theme

Grosse pointure sortie sur le label , Cygnus X aka A.C Boutsen (Matthias Matthew Hoffmann), propose en 1995 ce morceau qui deviendra l’un des plus populaire cette année la.
Tel un chef d’orchestre passionné, Cygnus X dirige l’électronique avec main de maître, mixant savamment le son trance profond et évolutif.
Jouer par les plus grands (Ferry Corsten, Carl Cox, Paul Van Dyk, ou même Tiesto dans les années 2000) ce single c’est imposé partout en Europe pendant 2 ans, car il faut bien avouer, que cette séquence dégage des frissons partout !

The Orange Theme

  • Blue Planet Corporation : Lubiantia

Habituellement, la France n’est pas le premier pays auquel on pense lorsqu’on parle de trance ! Pourtant, c’est bien en France que l’un des plus beau morceau de l’année 1994 est apparue, a savoir : Lubiantia de Blue Planet Corporation.
Mélodieux, dense et musclé, ce titre a mis la power à toute une foule de trancoides.
Son beat hypnotique s’oriente vers un trip plus mental, plus psychédéliques.
Une réussite.

Lubiantia

  • Cherrymoon Trax I : The House Of House

On ne présente plus ce morceau tant il a enflammé les dancefloors durant les années 90. Le label belge révolutionner le son techno en 1994 avec cette nouvelle musique qui donnait envie de danser des heures durant.
Une nappe synthétique s’envole vers la plus fabuleuse montée de l’épopée transcore.
« The House Of House » s’accélère et fait bouillir une énorme quantité de ravers avant d’exploser sur plusieurs notes obsédantes sur un rythme galopant. Techno, trance, transcore, la tb303 se donne a fond est fait de ce single une vague célébrissime qui a fait l’euphorie de toute une génération, et qui a propulser Bonzai en tête des plus grandes raves (Energy, Mayday, Evolution, Love Parade etc…).
Un son dédié au club du même nom, le fameux Cherry Moon de Lokeren.

The House Of House

  • Love Loop : Fahrenheit (Dj Taucher remix)

Une track passé un peu inaperçu et pourtant si envoutante, auquel Dj Taucher apporte sa touche perso. Une symphonie admirablement composée, transcendante et pleine d’émotions. Un coté orientale saupoudré d’une belle vocale, un tempo bien construit, chaque minute recèle son lot de bonne surprises pour une ambiance hypnotique garantie !
Un beau voyage émotionnel que je recommande vivement !

Fahrenheit

  • Dj Khetama : Virtual Orgasm

Grosse bombe de l’année 1994, entrez dans la transe quand l’émotion devient intense.
Khetama ajoute ses intonations lumineuses a ce tempo riche et mélodieux à souhait, on a envie de danser durant des heures sur cette chaleur extrême.
Panache et énergie électrique se partagent la vedette de ce single sortie sur le label Hyper Hype. Un classic trance des clubs belges et allemands.
Le titre du morceau correspond parfaitement !
En bref, ce titre est très accès sur l’émotion, combinant euphorie et transe profonde, réservées à un public très ouvert d’esprit.

Virtual Orgasm

  • Rolant Brant : Moon’s Waterfalls

Printemps 1996, la période « dream music » nous a gratifiés d’une révélation trance mélodique les plus inattendues et réjouissantes.
Roland Brant nous offre une œuvre où maîtrise et virtuosité font bon ménage. Le titre « Moon’s Waterfalls » se distingue par un sens de la mélodie étonnant, flexible et sans frontières. La France est bien entendu pas le seul pays ou ce morceau a fonctionner, logique ! Ahhh si tout les titres de dream music avait était aussi riche, cette vague n’aurais pas durer que 2 ans, malheureusement beaucoup d’entre eux avait juste une mélodie et rien derrière.

Moon’s Waterfalls

  • Marmion : Schoneberg

En 1993, le « Schoneberg » de Marmion était l’une des tracks trance les plus jouer. Début 1994, ils remette le couvert avec un remix des plus incroyables, qui sera a son tour l’un des plus jouer de l’année. Cette version ne manque pas de punch et elle est très différente de la vo, elle pulse davantage !
Ce groupe germanique a marqué la grande époque de la trance outre-rhin (93/95). Une sélection du label Superstition avec leurs rythmiques trancey issues d’une époque aujourd’hui malheureusement révolue.

Schoneberg

  • Aurora Borealis : The Milky Way

Encore un anthem trance made in France, toujours durant cette formidable année 1994. Il est aisément reconnaissable avec sa mélodie qui reste longtemps dans l’oreille et son taux de dansabilité des plus élevés. Les mélodies sont belles, tout simplement, positives et ne sombrent pas dans la bêtise. Du coup, l’envoûtant « Milky Way » est jouer partout en Europe. Un titre qui démontrer l’éclectisme de la nouvelle scène française.

The Milky Way

  • Paul Van Dyk : For An Angel

Le point commun des morceaux de Paul Van Dyk, c’est l’harmonie. Après les sublime « My World » et « A love Letter », c’est la track ‘For An Angel » qui explosera les charts trance de l’année 1995. La folie des rythmes et des mélodies qui s’entrecroisent séduit et nous touche au plus profond de notre âme. Ce morceau est ressortie en 1998 avec plusieurs versions, pour un second carton, de la bonne vieille trance capable de raviver la petite flamme de nostalgie qui brûle encore dans le cœur de tout raver. [:ronfl4:2]

For An Angel

  • Scan X : Aum

Le français Stéphane Dri alias Scan X, est réputé pour ses plaques techno survoltés. Ce morceau de 1993 (a ses débuts) est une plaque orienté hardtrance, harmonieusement étrange.
On retrouve à travers ce titre une construction hypnotique et pour le moins spectaculaire. Un gros carton a l’époque.

Aum

  • Protect System : Simplicity

Ce morceau aux envolées technoïsante voir très trancey, ne court pas le risque de passer inaperçu ! D’ailleurs il a bien cartonner a l’époque. Une énergie toujours renouvelée, tout en souplesse, profond et raffiné. Sortie durant l’hiver 1995 sur le label Circus (Dance Opera), il a était diffusé longtemps dans les boites belges et raves avant d’être diffusé en boucle a la radio en 1996 (Certains on tenter de faire passer ce morceau pour de la dream music ! Lol). Encore un souvenir du bon vieux temps…

Simplicity

  • A.S.Y.S : Acid Train

Enorme blockbuster de 1996, un titre chère à nos connections neuronales !
Le « Acid Train » conjugue une mélodie fascinante sur un rythme psychédélique. Un mariage réussi où prévaut l’harmonie, riche et tonifiante. ASYS donne dans la trance à coup de joyeuses montées acid au bout desquelles détonne une mélodie endiablé.
Vous l’aurez compris, « Acid Train » fait un tour d’horizon sans limite des multiples tendances auquel Frank Ellrich (du duo avec Kai McDonald) nous offrait dans les années 90.

Acid Train

  • DJ 70 : Algorythms

Ce morceau initiée par Jean Michel Verlifden s’inscrit dans ce qui constitue une suite logique de « Fanatic Trance ». Il se poursuit d’ailleurs dans une veine similaire, avec juste quelques changement audacieux, qui rend ce track retaillé par un vrai artiste, philarmonisant trippé !
Sur cet E.P de 1994, ce trouve également un remix trans-ambient de Marnix, une track profonde et hypnotique qui nous entraîne dans un univers apaisant où se mélangent divers sons de manière subtile.

Algorhythms vo

Algorhythms remix

  • Marino Stephano – Eternal Rhapsody

On a tous une mélodie idéal dans la tête, une musique à même de satisfaire nos rêves les plus profond. Cette mélodie est rester dans ma tête (a moi et a des milliers de personnes) toute l’année 1998.
Tout y est pour satisfaire nos oreilles : un beat qui ne lâche jamais, une énergie idéale, « Eternal Rhapsody » réalise l’objet sonore dont beaucoup rêvaient, et quel carton ce fût !
Un maxi d’anthologie composé par un dj au potentiel élevé, mais malheureusement décédé en pleine gloire.

Eternal Rhapsody

  • Illuminatus : Hope (Olivier Lieb remix)

Encore un remix merveilleux d’Oliver Lieb avec un style qui a rapidement fait sa renommée.
« Hope » n’échappe pas à la règle. La version originale de 1993 est davantage orientée ambient, cette version 1994 c’est plus que de la musique trance, c’est un véritable mélange envoutant de sons hypnotiques et de rythmiques endiablées.
Le trio Oliver Lieb/Armin Johnert/Dennis Pierre Sarratou fonctionne a merveille !

Hope

  • Intrance feat D-Sign : Vision Of Love

Encore une très bonne production du label Urban, qui, en 1994, a su s’imposé parmi les plus grandes tracks du moment. Résolument trance voir hardtrance, ce titre de Ingo Kunzi (alias Ayla) & Alex Kilb a ce petit quelque chose de plus qui vous donne envie à l’écouter et le réécouter jusqu’à l’overdose. Cette version de 10 minutes 40 est speed, mélodieuse et on ne peut plus transcendante. D’autres versions sont disponible sur le E.P, difficile de choisir, tout est bon, mais pour ma part, cette version est la meilleure.

Vision Of Love

  • Vana Imago : Tesi

Federico Franchi mélange avec bonheur l’électronique 90’s et ses mélodies. On a l’impression que son son vient d’une autre planète.
Sous les beats, un pur moment de poésie sonore de 10 minutes, venant d’Italie, et qui a fait les beaux jours de l’année 1995. Dommage que ce dj n’est pas continuer sur cette voie…

Tesi

  • Nostradamus : Injection

Un morceau d’acid trance qui a fait couler les décibels, le fameux « Injection » de Nostradamus. Bernd Augustinski (alias Nostrum) découpe les rythmes en fines tranches de beats sous un coulis acid, on savoure alors délicatement ce son au remplissage bien garnis.
De la stridulation agaçante à la modulation cyclique, des palpitations rugueuses et abrasives aux aboiements hybrides synthétiques, ce chef d’œuvre a fondu plus d’un neurone ! Mais quel joie avec toute ces vibrations acid…

Injection

  • 2 Flying Stones : Kalypsia Over & Over

Cette production techno-trance qui nous vient du nord de la France a eu ses heures de gloire en 1996 avec la tendance dream music. Un concept commercial mais sympathique. Cette track est particulièrement réussi. Le succès de Robert Miles a donner des idées à des arrivistes en mal d’inspiration, mais les 2 Flying Stones ne font pas partis de cette clique nauséabonde.

Kalypsia

  • Jet-Set & Plastic Angel : Lost In Trance

« Lost In Trance » ,Ce titre a véritablement été incontournable en 1998. Un tube vraiment énorme, très punchy d’où se dégage une mélodie dévastatrice. Ne perdez pas de temps et réécouter de suite ce morceau d’anthologie !

Lost In Trance

  • Strings Of Harmony : Part 1

Dans la cave du label Drizzly, on trouve quelques-uns des grands crus d’appellation « Trance » de la période fin 90/début 2000, des grands classique comme celui-ci.
On retrouve sous son cépage le top du raffinement sonore : beats hypnotiques et mélodies envoûtante ( reprise trance de la Bo du film Le Professionnel d‘Ennio Morricone). Un bon gros carton de l’année 1998.

Part 1

  • Limited Growth : No Fate (Quadran mix)

Célébrité reconnus de la seconde génération de trance, les djs de Limited Growth s’attaque a une reprise d’une track tubesque a mort, avec un certain doigté.
Vivifiant et pas prise de tête, le morceau « No Fate » bénéficie d’une construction impeccable, surtout avec cette version Quadran mix, qui plane bien au dessus de certains hits de l’époque. Une plaque qui vaut son pesant d’or ! Une signature du label Bonzai Trance Progressive.

No Fate

  • Space Planet : Supernova

Du fond de leur montagne, entre fromage et chocolat, les suisses Dj Session One & Slave Punisher taquinent leurs consoles et nous offre en 1999 ce track puissant, entre trance et hardtrance seconde génération. Tout y est, et avec un sens de l’harmonie omniprésent.
Sortie sur le label allemand Tunnel Records, avec qui ils travaillent énormément (voir les compils Tunnel Trance Force).

Supernova

  • Ayla : Ayla

L’année 1996 fût l’année goa trance/hardtrance et dream music ! Rien que ça ! De quoi en satisfaire plus d’un. Ce qui n’empêche pas la trance originelle de brillé avec par exemple cet énorme anthem =
Ayla. Une trance aux rythmes hypnotique, un peu monotone mais toujours dans une sphère intemporel.
Il vous transporte dans un tout autre niveau !

Ayla

  • Union Jack : Cactus

Je vous présente un morceau sortie en octobre 1994, made in Angleterre, avec une grande classe comme un James Bond, ce single explose tout sur son passage : avec le sourire, le beat, et sans un pli sur le pantalon ! Une track anglaise jusqu’au bout des ongles, que tous les spécialistes du genre connaissent par cœur.
Tout est question ici d’atmosphère trancey, que ce célèbre label Platipus a eu l’habitude de nous servir pendant des années. Union Jack démontre l’étendue de son style et sa dextérité avec brillance, le résultat est réussi !

Cactus

  • Coloured Vision : Virtual Reality

Voici une bonne galette trance de l’année 1993 avec Coloured Vision, un résultat harmonieusement étrange mais fort intéressant, parsemé de vocaux judicieusement incrustés. Quelques minutes de voyage intersidéral réservé a un public averti, mais je dirai simplement que c’est un excellent morceau de trance, hypnotique à la construction hyper bien ficelée.

Virtual Reality

  • Transform : Transformation

Ce single fût l’un des plus jouer de la période 1992/1993. Calme, harmonieux, transcendant, « Transformation » séduit avec son pouvoir hypnotique. On le retrouve sur beaucoup de compilation : Trancemaster 3, Serious Beats 9 etc…
Derrière ce projet on retrouve les djs du célèbre groupe Perry and Rhodan !

Transformation

  • Final Fantasy – The Sky Is In Your Hands

L’esprit « Trance » est ici équilibrée harmonieusement, un cœur d’adrénaline qui bas a toute vitesse, et ne faiblit jamais. L’aventure vous appartient dans ce trip mélodieux, sortie en novembre 1993 sur le label Suck Me Plasma. Une plaque en or que je recommande vivement !
(Les autres morceaux du vinyl sont également merveilleux ! ).

The Sky…

  • Spacebuggy : Spacebuggy

Spacebuggy : Ce track est tout simplement un coup de génie !
Qualité, ingéniosité, crédibilité, c’est ce que l’on retiendra de cet anthem de 1994, d’une profondeur et d’une émotion unique. Le genre de single qui a marqué une génération !

Spacebuggy

  • Spooky : Little Bullet

Derrière Spooky se cache un dj orienté house, dont les débuts remontent a 1992.
Ses aventures sont multiples, et surf entre mélodies et électronique, le tout enveloppé d’un halo de mystère. Avec ce morceau, il en résulte un charme terriblement envoûtant. Une track fort bien apprécié en 1993. Un trip au cœur de la trance.
Inouï, tranchant, renversant : de la science poétique !

Little Bullet

  • Cosmic Baby : Liebe

L’une des palmes de 1993 revient à Cosmic Baby qui signe une composition magistrale, début ambient aquatique où l’on perçoit le murmure des baleines avant le beat hypnotique trancey. L’exploration de la trance au tout début, composé par un maitre du genre : Epic !!

Liebe

  • Wasabe : Peaceful Turbulence

Voici le travail somptueux d’un inconnu qui n’a fait parler de lui qu’avec ce « 12 » de 3 tracks et notamment celui-ci. Nous sommes en 1995, et ce petit bijou en a séduit plus d’un ! Mais pourquoi n’y a t’il eu aucune suite a ce talent ? Mystère…

Peaceful Turbulence

  • Katana : Erotmania

Stylé et très originale, ce morceau de 1993 a marquer sa génération. Une track trance-house devenue une référence et qui marque les débuts d’un dj très apprécié (Dj Randy, Randy Katana etc…).
On retrouve ce track sur beaucoup de compiles de l’époque, toute l’Europe aura danser sur ce single a la virtuosité très distingués.

Erotmania

  • Three Drives On A Vinyl : Greece 2000

Greece 2000 est un hit club en Allemagne et en Belgique, toute l’année 1998. Une construction progressive trance parfaitement incendiaire. On se souvient tous de ce hit endiablé composé avec beaucoup de recherche et d’originalité, tant au niveau des rythmiques que des constructions sonores.

Greece 2000

Publicités

À propos de samconnection

Amoureux du son trance depuis 1993, je suis collectionneur de cds et vinyls.

Publié le 28 novembre 2015, dans Non classé, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :