Psychedelic Trance & Goa 90’s en vidéo

  • Doc2

  • Sur cette page, les anthems Psy-Trance & Goa Trance des années 90 a l’écoute.

    –   X-Dream : The 5th Dimension

Retour aux sources du son trance psychédelic au début des années 1990, l’époque d’une musique aux multiples influences spirituelles, des sons qui ont pour but suprême d’amener le danseur dans le tréfonds de sa conscience grâce à ces machines aux rythmiques ancestrales, permettant un autre rapport avec soi-même.

X-Dream, un groupe allemand créé en 1993, révolutionne ce genre musical avec la création d’un style très particulier, l’ouverture vers de nouveaux horizons sans drogue d’aucune sorte, il vous ramène à la source, dans l’état originel de votre nature, cette « trance » est ni consciente, ni inconsciente, elle est réelle !

Avec « The 5th Dimension », sorti en décembre 1993 avec une version longue et une courte, X-Dream nous promet un voyage tri-dimensionnel, un voyage de 16 minutes qui commence par le silence absolu (l’Ambient), puis l’attention vigilante des écoutes s’unit dans le déferlement des rythmes vers l’éblouissement et l’épanouissement. Ce morceau possède donc plusieurs types d’écoutes, ce qui fait de lui un disque à la véritable purification mentale.

Inutile de vous dire que ce single fut un carton durant toute l’année 1994 ! Que ce soit les « raves » en plein air ou en club, en Allemagne ou même ici en France, tous embarquent pour un long voyage sous l’effet d’une excitation ou d’une émotion intense, l’abandon de soi laisse place à un autre état de conscience, un état dans lequel vous n’êtes ni le corps, ni le mental, vous êtes naturel !!

L’année 1994 sera marquée par d’autres singles tels « Children Of The Last Generation » ou bien « Trancesylvania X-Press », toujours sur le même label : Tunnel Records, des voyages multiples accompagnant d’autres artistes de qualité comme Total Eclipse, Juno Reactor, Loren X, Sfx, Hallucinogen, Transwave, Man With No Name, etc, le commencement d’une nouvelle génération qui a fait danser toute une tribu trance !! (Pour vous donner un chiffre, par exemple, 1 million de personnes en Angleterre en 1996).

x-dream – the 5th dimension

  • Astral Projection : Mahadeva

La trance psychédélique possède elle aussi son lot d’anthems, ce bijou en fait partie. 9 minutes 25 de beats infernales sur ce nirvana suprême sortie fin 1994, ce track est reconnu à travers le monde pour sa splendeur et son rythme rapide foudroyant, la trance psychedelic hard dans ce qu’elle a de plus parfaite musicalement.

Un single psyché comme il se doit, aux beats spirituelles des plus efficaces, conçu à l’époque où la musique trance se mariait avec bonheur avec le monde des chakras.

Une conception de Lior Perlmuter, Haniv Haviv et Avi Nissim, un trio aux origines israéliennes débarquant peut-être d’une autre planète, certains les considéraient comme des dieux, d’autres comme un groupe aux valeurs sûres. le souvenir reste éternel !

Mahadeva

  • Transwave : Robostyx

Le vrai son de l’êxtreme  oublié aujourd’hui en france mais qui pourtant a fonctionné pendant plusieurs années, la trance psychédelic !
On se souvient bien sur des groupes :  » astral projection  » ,  » hallucinogen  » ,  » cosmosis  » ,  » electric universe  » … , et particulierement des djs français :  » christophe drouillet & frederic holyszewski  » aka  » transwave  » , a qui l’on doit en 1995 l’un des morceaux les plus populaires du son  » goa  » , le fameux  » robostyk  » .
Rarement la trance fut allé aussi loin dans l’extase, l’envolé synthetique de cette track reste innoubliable, tellement l’intensité est poussée a l’extréme !
Une oeuvre remarquable dans le style hard psychedelic trance.

Robostyx

  • Juno Reactor : Rotorblade

Le groupe londonien Juno Reactor fait l’unanimité au sein de la scène trance mondiale. Leurs musique est souvent comparée à Pink Floyd, ils sont considéré comme les inventeur de la trance goa. La trance stratosphérique de « Rotorblade » s’élève dans un tourbillon fluide et progressif, marqué d’influences orientales.
Derrière ce project , les djs Ben Watkins & Walderbeck nous prouvent une fois de plus leurs tallents à géometrie variable avec ces 8,19 min de bonheur extrême .
L’auto hypnose est un phénomène bien connu qui touche toutes les créatures vivantes, la trance psychédélic est appelée hypnotique quand l’intéraction entre le danseur et la musique génère un état alterné de relaxation mentale et de bien être.

Rotorblade

  • Art Of Trance : Octopus

« Art Of Trance » vous ouvre des horizons inattendus et une qualité d’écoute très originale, par la magie de son pouvoir d’évasion, de rêve et de paix intérieure.

Son créateur (Simon Berry) un artiste Anglais à la touche vraiment spéciale, signe en 1995 ce single qui deviendra par la suite une référence énorme du côté trance, mondialement célèbre et playlisté par les plus grandes figures de l’époque.

La touche spirituelle de ce single se fait bien ressentir, d’ailleurs un remix de Man With No Name est également disponible, histoire de pousser encore plus loin dans le psychédélique !

Octopus

  • Man With No Name : Lunar Cycle

Martin Freeland est un génie derrière le maintenant légendaire label psytrance Dragonfly Records( le premier du genre), un oasis rempli de cristal et d’harmonie, il n’est pas étonnant que quelques unes des meilleures transes psychédéliques aient vu le jour dans l’enceinte de ces murs inspirateurs.

En 1995, il signe sur ce label londonien un précieux « ouvre-conscience » par des mélodies astrales, qui stimulent votre imagination et vous entraînent dans des espaces infinis.

Ce disque trance au beat époustouflant, vous invite à un voyage où flotte une clarté presque surnaturelle !

En conclusion, branchez vous sur l’énergie de la musique et faites l’expérience de l’unité de la connaissance étendue, l’euphorie de la trance… et prenez plaisir !

Lunar Cycle

  • Total Eclipse : Waiting For A New Life

Tout le monde connaît ce groupe français de trance psychedelic de légende, originaire de Bordeaux et composé par Serge Souque, Loic Vanpoucke et Stephane Holweck (membre du fameux Juno Reactor). Trio formé en 1992 en deux semaines ! Ils signent leurs deux premiers morceaux sur le label « Dragonfly » avant de rejoindre « Blue Room » et « Tip ». Quelques saisons passent avant que Total Eclipse ne devienne l’un des groupes phare de la scène trance internationale.

Voici l’une de leurs tracks les plus appréciées et les plus jouées, un véritable anthem sorti sur le prestigieux label Tip Records en 1994.

L’esprit de Goa est parfaitement relié à votre mental. Sa structure sonore transcendante est un voyage dans le vaisseau psychédélique menant tout droit au royaume de l’extase, aux multiples couleurs de l’arc en ciel et aux harmonies spirituelles qui résonnent dans l’éternité ! Un morceau de plus de 9 minutes d’ivresse, de liberté et d’émotions, c’est ce que propose ce single « Waiting For A New Life », ce qui veut dire en français : En attendant une nouvelle vie.

Respect à ce groupe mythique débordant de spiritualité, toujours en activité aujourd’hui mais qui ne comporte plus qu’un seul membre. La France a ses héros comme elle a ses djs d’exception !

Waiting For A New Life

  • Chi-A.D : Purity

Quand la spiritualité rencontre les ondes du son trance et fusionnent en harmonie, cela peut déclencher une extase totale pour la personne qui écoute ce tempo. Une entrée dans un monde parallèle où règne une seule activité : la danse !

Une vision psychédélique parfaite et un corps qui entre en transe totale, c’est le pouvoir de la psychedelic trance et ce morceau qui porte bien son nom, « Purity », en fait partie.

Titre incendiaire incoutournable à la fin des années 1990, ce single se classe parmi les plus grands monuments de la musique trance, une création british de Dave Young, dj emblématique du son psy de 1997 à 2008. Force et envoûtement tournent autour de ce bijou, accompagné d’une mélodie qui résonne dans l’éternité !

Purity

  • X-Dream : The Second Room

Le groupe de psychédélic trance X-Dream lance en 1996 un morceau destiné à stimuler la couronne chakra. Avec ce single, on embarque dans un vaisseau pour une mission de nettoyage des déséquilibres spirituels de nos vies à travers des sons psychédéliques.

Ici ils nous présentent un tube qu’ils ont fusionnés dans notre vortex énergétique, une transcendance intérieure qui va direct au coeur ! A peine l’introduction est mise en route que l’on ressent déjà les effets visuels si l’on ferme les yeux, votre corps bouge sur une série de boucles de synthés qui tourne sur une rythmique ancestrale.

Laissez guider votre corps, car le corps est le réceptacle de l’âme !

The Second Room

  • Xenomorph : Obscure Spectre

Avec « Obscure Spectre », Xenomorph nous livre une des productions les plus sombre de la trance psychedelic. Instable et chaotique, cette musique est le reflet de nuits agitées : une tournoyante succession de rêves et de cauchemars ! Les distorsions qui déforment ses voix angoissante nous plongent rapidement dans le malaise. Un délice insupportable qui séduit les amateurs de gore et fait frémir avec volupté les autres !
Torturées des créatures surnaturelles, des esprits malins sortent de ses machines à rythme folles.
Ce single oscille constamment entre vertiges tourmentés et mélodies diabolique. Un chef d’oeuvre déconseiller aux âmes sensibles !! 

Obscure Spectre

  • Amanite Fx & Prana : Black Rain

Le label Français « POF » continue son exploration de la trance en 1996 avec « Black Rain », né de la collaboration des Français d’Amanite Fx et du Japonais Tsuyoshi Susuki (alias Prana), une des figures de proue du mouvement trance psychédélique, est un morceau très punchy en constante évolution d’où se dégage une ambiance étrange.

Black Rain

  • The Muses Rapt : Spiritual Healing

Durant l’année 1997, la trance dite « goa » est à un stade horrifique de son évolution, elle s’est trop diversifiée, et les médias ont reconsidéré sa culture. Mais grâce a des djs talentueux tels que Juan Verdera, ce son s’ouvre sur d’autres horizons, son énergie créatrice inépuisable nous transporte sur des rythmes excitants et chaleureux.
Ici, le côté ouvert, voyage et spiritualité est toujours présent, dans un esprit plus mental, moins commercial que d’autres productions de l’époque.
Les trancoïdes illuminés par ces nouveaux sons inouïs se regarde en face, les yeux dans les yeux, et laissent apparaître sur leurs visages un large sourire optimiste.
La trance c’est le futur, et on imagine que ce mouvement peut amener dans un futur proche l’espoir, la fraternité et la liberté qui nous manquent.
Pas d’ambiance apocalyptique ni sauvagerie rythmique, mais des sons formant une symbiose d’éléments absolument captivant.

Spiritual Healing

  • Amorphous : Return Of Shalam

Après sa période de gloire, la trance, entrée dans un cycle très commercial avec la répétition du même style un peu « berceuse goa-psyché », avait besoin d’un nouveau souffle. Ce morceau réveille le genre ! Dépouillée des sons habituelle, cette trance a un tout autre goût. Je ne suis pas un grand fan de l’année 1999, je fait plus partie de ceux qui préférer le premier mouvement, mais avec cette track je me sens irrésistiblement entraîner dans une spirale ascendante. Laisser vous guider dans ce trip tout du long ou nous poursuivons notre ascension en plusieurs type d’écoute, dans un son tridimensionnel.
Rarement la musique de cette période n’était allée aussi loin, une expérience à tenter !

Return Of Shalam

  • S.U.N Project : 380 Volt

Project pour le moins original, c’est le trio du groupe S.U.N Project  ( Matthias Rumoeller, Marco Monicelli & Maik Hinkelmann ). Après un passage à Goa, ce groupe de rock a fait évoluer sa musique vers une sorte de psyché-trance rock ! C’est une révolution électronique et une révélation. D’une batterie électronique, d’une basse analogique, d’une guitare électrique, ils livrent une track d’une rare efficacité, faisant pulser le trancefloor.
S.U.N Project nous régale avec leur trance hypnotiques et tonique, avec des rythmiques incontournables.
L’album « Zwork » est détonnant, on perd immanquablement nos repères habituels pour un long voyage vers les fréquences plus brutales, le tout baigné dans une atmosphère dark.

380 Volt

  • Hallucinogen : LSD

Hallucinogen, c’était l’un des djs numéro 1 de la trance psychédéliques des années 90. Une musique qui s’écoute fort et les bras levés, avec ses allers-retours, ses sons déchirés et ses mélodies cracheuses de feu !
Simon Postford de son vrai nom, est un Anglais de 21 ans quand il composa ce morceau fin 1994. Il devient en quelques semaines l’un des leaders de la génération Goa. C’est un illustre inconnu portant le nom évocateur d’Hallucinogen, et il va bouleverser le mouvement dit « Goa » pendant plusieurs années.
« LSD » est le tube de référence de tout les technophiles ou néo-hippies, que ce sois à l’étranger ou en France. C’est LE track qui se diffuse partout en 1995 et aussi en 1996, il est entré dans le classement des meilleures ventes de disques en France, tout comme l’album « Twisted », qui c’est vendu a 20000 exemplaires dans notre pays et aussi en Angleterre.
Pourquoi avoir baptiser le titre « LSD » ? Voici la réponse de Simon Postford :
« C’est en référence à une substance que l’on connaît bien et que l’on est susceptible de prendre, et d’abuser, lorsque l’on commence à fréquenter des endroits où l’on passe de la techno. Je voulais que le titre parle de lui-même et exprime aussi l’état que l’on peut ressentir, même à jeun, en écoutant de la trance. Mais je crois surtout aujourd’hui que j’aurais du éviter ce genre de titre parce qu’on me catalogue trop avec la drogue . Au départ, LSD était un titre de travail. J’y avais pensé à cause du sample de la voix de Mackenzie (de son prénom Scott, chanteur hippie de la fin des années 60) que l’on trouve en intro et qui parle des effets de cette substance. C’est en quelque sorte un hommage au psychédélisme ».
Simon caractérise sa musique de trance psychédélique, et elle ne vient pas de Goa mais d’Angleterre, la ou le mouvement trance est au plus haut en Europe (environ 1 million de personnes en 1996).
« LSD » fût également l’objet d’un remix par Doof en 1995 et d’une version live en 1996. 

LSD

  • Il y a 20 ans :

C’était le top des compils et albums Goa il y a 20 ans ! vive l’année 1996 ! Cette année là représente le summum de la trance Goa, les morceaux les plus aboutis, la crème de la crème niveau spiritualité musicale. Voici un tour d’horizon des meilleurs compiles qui rassemble les meilleurs productions :

DSC00233

top 10 de la trance Goa en France, en 1996, albums et compilations :

– Distance To Goa 3
– Concept In Dance 1 & 2
– Man With No Name : Moment Of Truth
– Hallucinogen : Twisted
– Tip Compilation 2
– Hypnotic Trance 3
– Trust In Trance 1, 2 & 3
– Order Odonata 2
– Juno Reactor : Beyond The Infinite
– Transwave : Hypnorhythm EP

  • Sheyba : Trance Africa Express

Sheyba était à l’origine un projet commun formé par les pionniers de trance danoise : Orion (Jean Borelli) et Elysium (Kristian Thinning). Trance Africa Express a été  un succès immence. Partout dans le monde, il est devenu l’une des pistes les plus joués en 1996/1997. D’une très grande originalité, ce morceau de trance goa est devenu culte !

Trance Africa Express

  • Trance System Division : Hypnotik Source

Gilbert Thevenet, alias Loren X, est un des piliers de la scène techno lyonnaise. Originaire de Macon, ce jeune dj de 20 ans a l’époque fait ses premiers pas au début des années 90’s dans les clubs de Rhône-Alpes. Au départ influencé par la new wave et la pop anglaise des années 80’s, son penchant pour la trance lui donne envie d’écouter d’autres styles. Attiré par le son allemand et anglais, il compose sous le pseudo Loren X bon nombre de morceaux qui contribuent à l’essor de la trance hexagonale. Il en rassembleras en 1994 sous l’album « Definitive Perception » sortie chez Omnisonus .
Son inspiration pour la trance psychédélique donne naissance par exemple a ce morceau : Hypnotik Source, sous le pseudonyme : Trance System Division. Une ambiance mystérieuse et hallucinante sur le son, le rythme et les mélodies. Un titre qui mérite son qualificatif de psychédélique ! Une défonce tout ce qu’il y a de légal, et sans risque pour la santé. Après x singles, pour info, quelques mois plus tard, Loren X se transforma en Asia 2001 !

Hypnotik Source

  • Astral Projection : People Can Fly

Figure de proue de la scène trance israélienne, Astral Projection fond partie des djs stars des années 90 et début 2000. Leurs rythmes teinté de chaleur et d’exotisme fond de se groupe une des légendes de la trance psychédélique.
Derrière ce projet on retrouve : Lior Perlmutter, Avi Nissim et Yaniv Haviv.
C’est en 1989 que débute leur aventure musicale, Avi et Lior montent alors le groupe « SFX » et sortent leur premier maxi techno techno « Monster Mania » sur le label belge Music Man, puis « Galactica », et 1 E.P techno sur X-Rave. Au début d’SFX, ils jouer dans les clubs israéliens, et en 1993, avec le boum de la trance allemande et l’explosion des raves en Europe, ils attirent les fans, notamment avec les singles « We Are Controlling Transmission » sortie en février 1993 et « Another World ».
Influencés par l’electro de Kraftwerk, la new wave, la pop, Depeche Mode ou Tangerine Dream, ils forge leurs son, avant de s’orienter définitivement vers la trance durant cette formidable année 1993.
En 1994 ils crée leur propre label : Trust In Trance.
En 1995, la track « Mahadeva », en collaboration avec Dj Jorg, est un hymne en Angleterre, en France et en Israël, Astral Projection est née, c’est la révélation !
Les morceaux « Let There Be Light », « In-Novation » et « Powergen » sont jouer eux aussi partout dans le monde. Astral Projection enchaine alors les tubes et albums, la track « People Can Fly » fait partie des morceaux les plus jouer de l’année 1996, on y retrouve tous les ingrédients qui garantissent cette saveur trance goa.
En Israël, la trance devient une culture majoritaire, comme en Allemagne. Israël a réservé à la mouvance psychédélique un accueil digne de sa terre spirituelle. On y compte environ 1 million de transoide cette année la ! La trance est devenu un mode de vie. « People Can Fly » est accessible a tous grâce à ses mélodies et ses nappes orientale a la fois dominante et surprenante.
Fidèle à la qualité des précédentes traxx, ce single a satisfait tout ceux qui suivent l’odyssée bien menée d’Astral Projection.
La trance n’a pas de lien direct avec la religion : c’est une religion ! Se sont les paroles d’Astral Projection eux-mêmes !
Leurs trance est une fenêtre ouverte sur l’avenir, et il ne se sont pas loupés !

People Can Fly

  • Man With No Name : Azymuth

Extrait de l’album d’acid trance psychedelic de Man With No Name en 1996, la track « Azymuth » touche la perfection.
Tout change, tout se renouvelle, l’univers de la trance est en perpétuelle évolution.
Cette track dow tempo possèdent un rythme calme et des éléments qui s’accordent bien. Elle est transcendante, génératrice d’un spasme tourbillon électronique qui demande à naître et dont les nappes « trancey » se répandent, percées de temps en temps par des assauts d’acid, pour se perdre un peu plus loin dans une twi light zone.
Une belle réussite de l’anglais Martin Freeland, compositeur de génie.
A retenir également sur ce merveilleux album, le titre « Sugar Rush » !

Azymuth

  • Cosmosis : Key To The Innerverse

Extrait de l’album « Cosmology », cette track du duo Bill Halsey/Jeremy Van Kampen à une véritable dimension mélodique.
Leur premier album, à la musique aussi languide que psychédélique, est une des meilleures surprises de l’année 1996. C’est un véritable laboratoire de talents, nos géniaux bricoleurs qui se foutent royalement des règles du genre, osent les mélanges les plus incongrus dans ce genre musicale.
Sortie sur le grand label anglais : Transient Records.

Key To The Innerverse

  • Electric Universe : Solar Energy

Extrait du premier E.P sortie en Novembre 1994, cette bombe progressive psychedelic a fait un carton dans toute l’Europe. « Solar Energy » amène l’auditeur à un niveau de conscience très profond, une boule de feu brûle dans vos entrailles et vous donne une énergie spirituelle des plus élevées.
C’est le son de l’espace à proximité du soleil. Le son cybernétique de la planète trance. Un joyau du mouvement psychédélique crée par un maitre du genre : Boris Blenn.
Egalement sur cet E.P le tout aussi puissant « Neutron Dance ».

Solar Energy

  • Shiva Shidapu : Power Of Celtic

Lorsque la musique celtique rencontre la trance psychédélique, ça donne ça ! Certains musiciens de la scène trance peuvent mettre en valeur leur talent artistico-mystique et leur maîtrise de la technologie musicale. Ils ne se sont pas loupés avec ce morceau aux multiples effets sonores autant délirant que transcendant !

Power Of Celtic

  • Section X : Galaxian

« Galaxian » est un morceau trance cosmo-speedo-psychédélique pour extraterrestres psychopathes ! Une rencontre du troisième type où se superposent les images psyché de ce groupe français aux beats énergiques et mélodies transcendante.

Galaxian

  • Man With No Name : Neuro Tunnel

En décembre 1995, la libellule trance sort le grand jeu avec cette track de Man With No Name. On retiendra le mélange acid/trance/mélodies/spiritualité de l’odyssée de « Neuro Tunnel », tant au niveau du beat que de ses envolées. Une expérimentation complète qui offre tous les ingrédients indispensable à la constitution d’un succès. Martin Freeland enchaine les bombes du trancefloor et deviens l’une des figures emblématique de la trance.

Neuro Tunnel

  • Etnica : Fractal Gates

Etnica, leurs musiques avait été révélés à un public averti par les labels Spirit Zone, Matsuri et Blue Room Released. Ils ont bien sûr fait quelques apparitions sur les compilations « Goa Vibes » ou encore « Tantrance », ce qui a largement contribués a leurs succès. Les djs d’Etnica s’amusent avec tout ce que les machines peuvent produire comme bruits parasites, et forme ainsi une fusion incandescente de divers style. Etnica nous emmène voyager dans leurs monde aussi spirituel qu’électronique. Ils savent ce qui accroche le danser : la liberté et la créativité jouer sur la profondeur des sons.
La trance connaît un renouveau et une mutation, de nouvelles expériences sonores, elle évolue.
A cette époque (1996), beaucoup pensais déjà que la musique électronique devenait trop formatée et sans substance. Voici la preuve que nom. La trance psychedelic est le mouvement de l’année 1996 en France, juste avant son essoufflement en 1997.

Fractal Gates

  • Chi-A.D : Paranormal Activity

Véritable métamorphose sonore, se morceau de Dave Young, est un pur moment de folie, séduisant et effrayant. Tel un grimoire sans âge qui défilerait dans les esprits survoltés des trancers par cette musique venue du plus profond des entrailles de la terre, se jetant dans les abîmes de la trance, les tortures de l’esprit se perdent dans les méandres de ce morceau psychédélique dark, et pour le moins spectaculaire !
L’esprit se concentre sur les rythmes diaboliques de ce single intitulé « Paranormal Activity », un déchaînement énergétique fulminant d’effets, où on assiste au décollage d’un son venu de très loin.
Extrait du sublime album : Virtual Spirit

Paranormal Activity

  • .

 

 

Publicités

À propos de samconnection

Amoureux du son trance depuis 1993, je suis collectionneur de cds et vinyls.

Publié le 28 novembre 2015, dans Non classé, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :