Hardtrance 90’s en vidéo

Doc4Sur cette page, les anthems hardtrance & rave des années 90 a l’écoute.

–  Timo Maas & Gary D : Die Herdplatte  100°

L’un des morceaux les plus célèbre de la scène rave fut le « Die Herdplatte 100 » de Timo Maas et Gary D
sorti en 1995 sur le label Litime Records.
Ce monument historique reste l’une des meilleures productions de la première génération hardtrance.
L’Allemagne , l’Angleterre et aussi la France s’arrachent cet EP aux longues mélodies cosmiques et survitaminées.
A savoir que ces 2 artistes sont présents sur la scène rave depuis les années 80 , il était inévitable que leurs fusions provoquent un tel phénomène !
un mythe.

Timo Maas & Gary D – Die Herdplatte (100°)

  • RMB : Matisse

On savait le dj Rolf Maier Bode un peu dérangé, composant des morceaux de hard redoutables, mais là, c’est carrement barré de chez barré !
Il faut pourtant avouer que pour nous autres, psychopates technoïdes lobotomisés, ce single a un certain charme. Il a fait un véritable carton en 1995 ! Les rythmes tordus et les milliers de sons zarbis viennent s’adjoindrent à des structures plus sérieuses, jusqu’à ce qu’une nappe introduise son atmosphère vrombissante, du coté obscur du bpm.
Techno trisomique, son psychiatrique, anthropophagisme électronique ? Sortez la camisole de force !

Matisse

  • Dj Hitch-Hiker & Jacques Dumont : A New Dimension

La puissance du son hardtrance belge atteint une nouvelle dimension en 1995 avec ce premier single signé Michael Kronenberger et Steffen Harning, un morceau ultra speed, extrêmement percutant et doté d’une mélodie dévastatrice.
Après « The First Rebirth », « Innerspace » ou « Wayfarer », voici le nouvel anthem hardtrance de ce célèbre label, qui il faut l’avouer, ne manque pas d’imagination.
Ce single transcendant marqua l’année 1995 en Belgique, et ne passa pas non plus inaperçu en Allemagne puisqu’il fut joué à la Love Parade de Berlin mais aussi la Street Parade à Zurich en Suisse.
« A New Dimension » est un son pur et dur de l’écurie Bonzai, ses lignes de piano envoient des frissons jusqu’à l’épine dorsale, c’est un classique du genre que tout bon « raver » se doit d’apprécier.

A New Dimension

  • Final Fantasy : Controlling Transmission

Je vous présente l’une des plus belles créations hardtrance de 1995 ! L’un des plus grands classics des années 1990, le joyau du label « Suck Me Plasma », composé par Detlef Hastik & le grand Ralph Fritsch, que l’on retrouve souvent aujourd’hui au côté de Roger Shah.
Ce single est une bombe incendiaire, que ce soit par le feu sacré de ses BPM ultra rapides ou par sa formidable mélodie hypnotique, l’icône hardtrance par excellence vénerée par des milliers de ravers en quête d’extase absolue ! La magie dure 7 minutes 30 sur cette version « Wave mix », elle vous transporte dans un tourbillon de rêves et d’émotions.
Fritsch & Hastik sont également les compositeurs du fameux « Komakino », l’un des légendaires groupes fondateurs de la vague trance.
D’autres singles sont également sortie sur ce label tels « Sometimes », « Control Your Fantasy » ou encore « The Sky Is In Your Hands ».

Controlling Transmission

  • Alien Factory : Tomorrow

Voici un anthem hardtrance des célèbres djs allemands Stephan Muller & Bob Henning. « Tomorrow » est à mi-chemin entre Rave et Hardcore en passant par le son Hardtrance, et quelle réussite !!
En 1994, c’est la sortie de ce diabolique morceau devenu anthems aujourd’hui, en pleine période de la nouveauté musicale, le groupe d’Alien Factory se fait vite une réputation avec ce titre incendiaire de 10 minutes 50 !
Même si ce titre n’est pas Makina, on peut dire qu’il en est à la limite car les basses sont très poussées dans ce style… Je trouve la mélodie excellente et très entraînante, elle fait partie des plus retenues de l’année 1994.
Alien Factory cartonne de 92 à 97 avant de partir dans la trance pour ensuite s’éteindre en 1999 par de mauvaises plaques. A retenir également les singles « Destiny » ou encore « Get The Future Startet » dans le style acid-trance.

Tomorrow

  • Dj Dean : House Nation

Le fameux Dj Dean, la figure emblématique du label allemand Tunnel Records, possédait autrefois la parfaite maîtrise du son hardtrance, mariant l’émotion et la force, ce single en est la preuve !
« House Nation » sortie en 1997, est une bombe incendiaire, elle évolue sur un rythme rapide et transcendant. La track commence par une petite introduction en attendant un petit vocal qui ne manque pas de rythme. Arrive ensuite vers 2:45 l’énergie tout en douceur et très agréable, annonçant la mélodie. Celle-ci, quoi que relativement simpliste, n’en n’est pas moins efficace et on s’y accroche très vite !
Tout de suite plus hard, la suite nous sort des sons plus hardtrance.
Bref les amateurs du genre apprécieront, pour ma part j’y adhère vraiment .

House Nation

  • Dj Dave Davis : Transfiguration

100ème Bonzaï ! L’oeuvre suprême de ce label belge sortit en 1996, un monument hardtrance d’une puissance phénoménale, un véritable anthem composé également par les djs créateurs du fameux « Phrenetic System » Axel Stephenson & Frederico Santini !
Un morceau à connotations très rétro aujourd’hui, mais très efficace. A cette époque le rythme des bpm était endiablé ! Écoutez ce souvenir inoubliable qui fait battre le coeur et fait couler les larmes d’émotions des anciens ravers.

Transfiguration

  • Rexanthony : Capturing Matrix

Figure de proue de la musique électronique hard en Italie, Rexanthony signe en 1995 son single le plus éblouissant !
Ce single apocalyptique aux rythmes de feu vous atomise les sens, sa superbe mélodie diabolique ensorcelle et provoque une sensation d’emprise intérieure, que seule la danse peut évacuer !
Un kick hardtrance original qui claque sec, une montée d’adrénaline de 165 bpm, ce single endiablé a fait le tour de l’Europe dans toutes les « raves » et restera gravé à jamais dans la mémoire des « ravers » des années 90.
Rexanthony a marqué les esprits avec également des tubes comme « Polaris Dream » ou « Equinoxe party ».

Capturing Matrix

  • Etienne Picard : Get Up

Les années 90 sont le paradis des hardtranceux, l’alliance parfaite de la musique hypnotique et des bpm furieux. Ce single fait partie des incontournables monuments de cette époque « rave », un morceau ravageur évoluant entre hardtrance et hardcore, qui a déclenché une véritable vague déferlante sur les pistes, une extase sonore délirante composée d’une main de maître.
Sorti en 1996 sur l’immense label « Fog Area », Etienne Picard se fait un nom immédiatement avec la folie de ce morceau, succès oblige, quelques semaines plus tard, Gary D en fait une version remix !

Get Up

  • Gary D : Kinetic Pressure

Le son hardtrance avec ses BPM qui crachent le feu a eu son heure de gloire pendant la période 1993/1998, avant de s’essouffler d’un coup, puis repartir avec un style nouveau, plus commercial ! C’était un style que la première génération de ravers avait adopté à 200% dans les clubs et raves d’Angleterre et en Allemagne plus particulièrement. Mais la Belgique a toujours su s’imposer avec ses labels d’exception, Bonzai en fait partie, et quand le célèbre Gary D signe sur ce label, c’est obligatoirement le succès assuré !
Voici un single qui en fait la preuve, « Kinetic Pressure » est une track transcendante, hypnotique, dynamique et sa mélodie transporte vos sens vers l’extase la plus pure !
Ce single fait partie des plus appréciés de l’année 1996, un hymne Bonzai au délire intense, une vraie dose d’adrénaline, on se délecte sans retenue d’un tel breuvage sonore mes amis !

Kinetic Pressure

  • Dj Ricci : Pyramid Power

En 1995, les renseignements généraux auraient estimé à plus de 9 millions les entrées dans les raves parties de France ! Pas étonnant que l’on s’éclate à mort avec le style de morceau que je vous présente ci-dessous.
Présentation d’un beat pur et dur en provenance d’Italie axé essentiellement sur le son hardcore, avec quelques nappes hardtrance, « Pyramid Power » est un morceau incroyablement ravageur ! Dj Ricci injecte sa folie et sa force dans les entrailles de la machine électronique, hurlant, exaltant, excitant, excellent ! Une symbiose d’éléments bruitistes, le tout baigné dans une atmosphère dark.
Au final, « Pyramid Power » nous plonge dans une hystérie sonore entièrement dédiée aux hard-floors. Qu’on se le dise, Dj Ricci est très fort pour cela !

Pyramid Power

  • Nostrum : Brainchild

C’est en 1994 que le dj Bernd Augustinski alias ‘Nostrum’, entre dans l’arène du son hardtrance avec un titre d’une force incomparable, tel un bulldozer sur un champ de coquelicots, ce morceau intitulé : ‘Brainchild’, écrase toutes les autres productions du moment tellement l’intensité du break est poussée !
Nostrum strikes again ! Après un 1er single intitulé : « Trance On Ecstasy » , ce Dj nous fait voyager dans une atmosphère croyante, avec au coeur de ce disque, un son d’orgue de cathédrale où s’éclate les anges sur un fond acid trance sortit de l’eden !
Le label « Time Unlimited » nous a offert par la suite un bon nombre de classiques du meme genre. Très recherché par les collectionneurs.

Brainchild

  • Cocooma : Virtual Experience

En 1997, l’un des plus ingénieux labels hardtrance d’allemagne nous plongent dans l’extase avec la sortie d’un ep survitaminée.
Déja rendu célébre avec les morceaux  » flying saucer  » et  » energetic « , ce titre aux sonorités ravageuses sur un rhythme de 170 bpm mellant un son trance et acid, se glisse aux rang des premiéres place en allemagne et en espagne, pas une rave n’est jouée sans que cette track figure parmi celle des plus demandée ! chaque montée du break posséde une intensité surpuissante, sa mélodie agressive est infaillible !

Virtual Experience

  • Marusha : Somewhere Over The Rainbow

Qui ne se souvient pas de Marusha, et de ce monument?
En 1994, les folies audio de Marusha Gleiss frappent toute l’europe. Elle sait tout faire : house, rave, drum n ‘ bass, techno, trance, acid …
Cette reprise a été entre autre composée par Klaus Jankuhn, avec qui elle produit depuis 1991, juste aprés la sortie de son premier titre : « Ravechannel ».
A l’age de 22 ans, Marusha se lance dans la techno et anime sa propre station de radio en baviére, les hits « Go Ahead » et « Cardinal Points Of Life » la propulsent tout en haut. Le titre « Somewhere Over The Rainbow » devient lui un monument.
DJ Hooligan lance également un remix de ce morceau, plus hard que les nappes mélodieuses du premier opus.

Somewhere Over THe Rainbow

  • Scooter : Move Your Ass

Second carton de l’icône allemand Scooter, un monument de référence pour des millions de raver !
Ce « Move Your Ass » possède une chaude structure sonore, croisement de techno, de dance et de hardcore. Une mélodie diaboliquement hard et un rythme des plus speed, qui met le feu sous les pieds.
Scooter possède le truc capable de chauffer la scène à son maximum, catalysant une incroyable énergie, tout aussi obsédante que astucieuse.
Ce morceau s’accélère et nous plonge en état de transe avant d’exploser comme un hymne dans notre coeur.
En conclusion, un single d’une grande originalité, universel et inoubliable !

Move Your Ass

  • Nautilus : Chorus Revers

Voici une production trance qui a vu fleurir des milliers de sourires aux afters d’autrefois, un hit universel et inoubliable, catalysant tant d’énergie qu’il fut édifié comme un anthem dès sa sortie en 1995.
« Chorus Revers » remixée par State Of Mind, possède un pied hardtrance assaisonné de sons « cheesy », un rythme speedé capable de faire jumper toute une génération, profond et évolutif, ce morceau incendiaire s’accélère et fait entrer en phase de trance plus d’un raver avant d’exploser sur plusieurs notes obsédantes et galopantes.
Ce bijou fut composé par Dj Arne L II, déjà connu pour sa release en 1994 avec Gary D du « D.K Dent : Traci Lords ».
Un classic hardtrance à découvrir pour la génération d’aujourd’hui.

Chorus Revers

  • Gollum & Gary D : Black Arrows

Les labels hardtrance des années 90 sont de véritables machines infernales, et c’est le cas avec le fameux label allemand EDM, qui deviendra suite à ce single l’un des meilleurs labels en matière de hard !
Ce morceau de 172 bpm marqua les débuts de Lars Boge alias Dj Gollum, au côté de son ami Gary D que l’on ne présente plus.
Sortie fin 1995, ce fut un véritable raz-de-marée dans toutes les raves party, car il faut dire que ce single ne manque pas de punch ! Après avoir écouté les premières secondes, on sait que l’on va s’éclater sur sa rythmique, le break lancé et ca y est, votre corps entre en transe et se laisse transporter dans l’extase, 7 minutes 28 de délire intense, de l’adrénaline à l’état pur !
Viendra par la suite sur ce fantastique label des hits comme le « Atomic Junkies » également produit par Gollum & Gary D.

Black Arrows

  • Lostsidon : Lostsidon

Dans les classiques techno/hardtrance et acid qui claquent fort, il y a aussi ce petit bijou de Frank Zenker (Dj Scot Project) : « Lostsidon », la musique du film publicitaire Lion de 1996, un immence succès européen. Une rythmique assez forte, environ 165 bpm, des beats originaux et filtrants qui accentuent la progression, la mélodie simpliste est ici ravageuse, elle donne envie de bouger et d’hurler sur la piste tellement elle fait du bien.
Les tracks de Zenker ont toujours eu un succès fou et il nous le prouve encore une fois avec ce projet, le premier du fabuleux sous label « Massive », de chez Overdose.

Lostsidon

Publicité Lion

  • Ultra Shock : The Sound Of « E »

Durant l’année 1995, la Belgique nous propulsait une fois de plus très haut dans l’extrême avec ce morceau incroyablement ravageur grâce à son pic d’intensité très appuyé !
Un rythme techno à tendance « rave » sur un fond acid survitaminé, créé par Adams & Krimson, cette track a enflammée les ravers de tout pays, fascinés par ses ondes dynamiques tout droit sortie des abîmes de l’enfer !
Une oeuvre inoubliable qui ne manque en rien d’originalité !
Une sélection du fameux label « Dance-Opera »

The Sound Of « E »

  • Circuit : Transport Of Love

Le label  » Frankfurt Beat  » reste l’un des meilleurs d’allemagne dans le style techno-trance entre 1993 et 1995.
Parmi les nombreuses références de ce label que possède mario de bellis, on a pu retenir en 1994, ce qui fut l’un des titres les plus joué en Europe:  » Transport Of Love « .
Responsable également du fameux « Sub-stance » du label Now Records, les djs, dont Lite & Dj Biz offrent aux ravers un nouvel hymne trance/hardtrance !
Sur un tempo plutôt chaud, ce morceau commence par une longue introduction électrique qui laisse vite place à une montée de basses surpuissante, accompagnée d’une mélodie admirablement bien construite.
Encore un classique qui fit la joie de notre jeunesse !!

Transport Of Love

  • Jones & Stephenson : The First Rebirth

L’un des morceaux les plus cultes qui fit plonger l’Europe dans le son hard trance. Souvent remixé mais jamais égalé, l’original de ce titre est un must pour tout les DJ.

The First Rebirth

Ma chaine hardtrance youtube

  • Marusha : Go Ahead

Dans les années 1990, Marusha Gleiss a vraiment marqué la scène « rave ». Tout le monde a encore dans la tête sa version de « Somewhere Over The Rainbow », du dynamique « Cardinal Points Of Life » ou bien de son premier single « Rave Channel » en 1991.
Ce « Go Ahead » fait partie des incontournables de Marusha, un classique. Fin 1993 et 1994, elle nous fait la surprise agréable de ce single délirant enrobé de hardcore et d’hardtrance sur fond rave, fusionnant entre attaques de basses et plages hypnotiques.
Un son très rigoureux que les beats et les claps pourfendent d’un éclair saisissant !
Ce n’est pas tout d’employer à tout va le mot « Rave » et d’exhiber la mode techno qui va avec, encore faut-il savoir de quoi on parle… Marusha le sait et nous le fait comprendre dans ses productions !

Go Ahead

  • Scooter : Hyper Hyper

L’année 1994 restera marquée à jamais par l’arrivée du groupe Allemand « Scooter ».
Evoluant entre la techno, la trance et le hardcore, Scooter explose les charts européens avec ce morceau dédié à quelques uns de ses amis djs les plus populaires comme Gary D ou encore Laurent Garnier.
Ce morceau possède tous les atouts nécessaires pour offrir au public un maximum de sensations grâce à la force de son beat monumental et à un break hard détonnant aux lignes particulièrement bien soignées !
Une vague célèbrissime qui a fait l’euphorie de toute une génération de clubbers !

Hyper Hyper

  • Ilsa Gold : Up

Evoluant entre le transcore et le hardcore, les djs  » christopher just  » et  » peter votava  » nous font preuve de leurs génie grâce a ce morceau intense, universel et franchement bien construit.
Classée n°1 en hollande et en allemagne, cette track aux multiples montées de basses donnait envie de danser durant des heures ! ça vocale luxuriante offrent aux ravers un pur moment de délire totale
Un son trash-musette, comique et incendiaire au beat imparable !

Up

  • Thunderball : Bonzai Channel One

Voici le duo préferé des happy-hardcoreux de l’ecurie bonzai records ! l’association de jan vervloet et de karim boux a fortement contribué a la renommée internationale de bonzai lors de performances répétées a mayday et au travers de furieux maxis, comme celui ci, aussi speed qu’efficaces.
tai tai tai !! tant qu’a produire de la techno qui frappe, autant qu’elle fasse rire !

Bonzai Channel One

  • Phrenetic System : Dark Symphony

Le label Bonzaï Records reste une référence mondiale en matière de techno Old-School pour beaucoup de personne, et le style très varié de ce label offre à de nombreux dj un excellent début de carrière, comme par exemple le groupe Phrenetic System.
La track « Dark Symphony » est l’un de ces singles qui transporte le plus, de part sa mélodie, une plage hypnotique au début de la track, renforcée à coup de tb303 sur fond transcore et hardtrance, dans la lignée de « The First Rebirth » est composé par le même dj : Axel Stephenson et rejoint d’un autre excellent dj : Frederico Santini (producteur de Blue Alphabet), de grands nom qui offrirent une âme à la techno belge !
Deux autres singles de Phrenetic System deviendront des hymnes bonzaï au fil du temps, le fameux « Wayfarer » ainsi que « Reality ».

Dark Symphony

  • Alici : Deep Star 7

Parmi les djs incontournables des années 1990, je vous présente Mustafa Alici, un dj aux multiples productions de tout genre de musiques électroniques. Il touche beaucoup au son trance, et l’une de ses prods les plus connues et appréciées est celle-ci. Une track acid trance profonde et hypnotique, transcendante et rapide, ce qui explique son côté transcore, d’ailleurs c’est grâce à la compilation française « Transcore 3 » que fut révélé ce morceau composé avec un certain charisme.
Côté « rave party », ce morceau est largement diffusé, que ce soit en France, en Allemagne, en Angleterre et même au Etats-Unis. Monsieur Alici a un style qui impressionne, et ce single se fond dans le mouvement à la perfection durant toute l’année 1995, là où les styles commencent à se bousculer…

Deep Star 7

  • The Disciples : Underrave

Que dire de ce morceau que tous les anciens « ravers » connaissent par coeur, sinon qu’au delà de sa mélodie old school se dégage une structure sonore dévastatrice ! Un anthem Bonzai (encore un), comme la plupart de ces sorties durant l’année 1994. Derrière ce maxi se cachent le trio belge David Henrard, Dj Rasta et Peter Schiettekatte alias Frederico Santini, ce dernier étant responsable d’un bon nombre de « classics » du label.
Sorti en novembre 1994, le titre « Underrave » est également l’un des cartons de 1995, l’année où le son « rave » explose en Europe. Sons dynamiques et enflammés, fous et intelligents, ce single hypnotique surfe avec aisance sur les hymnes dancefloor de l’époque et s’en était toujours bien sorti grâce à sa profondeur « happy ».

Underrave

  • Lunatic Asylum : The Meltdown

« The Meltdown » est à inscrire au panthéon planétaire de la Techno ! c’est un magnifique trip hardtrance de 180 bpm avec une mélo dark de chez dark, l’anthem « made in France »de 1993 !

  

The Meltdown

  • Nostrum : Baby

Le son hardtrance à son maximum avec ce single « Baby », une mélodie angélique ponctuée d’un obsédant son de cloche sur une ligne de basses sombre et très lourd qui nous plonge dans un état psycho-physiologique proche de l’hypnose !
Une infernale machine acid-hardtrance composée sur le synthétiseur Roland tb-303 qui nous emmène au coeur de l’extase la plus profonde que l’on peut ressentir.
Bernd Augustinski (Nostrum) fut l’un des plus grands producteurs hardtrance acclamé dans le monde, son style inimitable a laissé une emprunte éternelle dans le monde de la musique trance.

Baby

  • Plastic Enemy : Bulldozer

L’un des « classic hardtrance » de l’année 1996, le monument qui s’installe dans vos cervelles et vous fait bouillir les neurones ! Incroyablement dure et poussé a l’extrême, je vous met au défis de garder votre souffle ! Ce track porte bien son nom ! On retrouve encore Dj Gollum derrière ce projet d’Edm Records.

Bulldozer

  • Legend B : Lost In Love

Hardtrance à mort, le « Lost In Love » de Legend B ne donne pas dans la douceur. Agressif et redoutable dans un set hard en pleine montée, le son strident de ce single peut rendre fou ! Mais plus on l’écoute, plus on s’y accroche ! Avec ses multiples étages de beats et d’arrangements multiforme, cette sensation d’enfer est teintée de paradis, avec pour chaque épisode d’agression, une caresse angélique au niveau de la mélodie, mais également une bonne dose de brulure avec ses plages d’acid trance !
Référence incontournable des années 1994 et 1995, « Lost In Love » sortie en octobre 1994 est le deuxième morceau de Legend B qui avait composés quelques mois plus tôt la track trancey : « End Of A Season ».
Le résultat met tout le monde à genoux, scènes trance et techno confondues.

Lost In Love

End Of A Season

  • Cenith X : Feel (Legend B mix)

Dans les années 90, le son acid se retrouve dans la quasi totalité des genres techno et connaît son heure de gloire grâce à la trance. Ses boucles obsédantes et volutes synthétiques suraigües se marient en effet parfaitement avec les nappes plaintives des artistes allemands. Certains disent qu’elle est magique, d’autres disent qu’elle est toxique, ce morceau quand a lui est les deux, et c’est du bonheur ! On retrouve à travers ce titre qui a fait un carton une certaine idée du tube « Lost In Love », normale ce sont eux, Peter Blase & Jens Ahrens !

Feel

  • Material Arts : Definition Of Core

La trance, mêler à des rythmiques rapides, peut être mixée aux sons acides ou aux sonorités rugueuse du hardcore. On ressens bien ce mélange avec cette track des 90’s, célébrations de la vitesse et de l’énergie orchestré par Material Arts. Cette musique pour lobotomisés plonge toute personne dans l’obscurité hard rance avant de se noyer dans les abysses glaciales de l’Atlantique hard techno.
Mais qu’est-ce donc que ce morceau ? Du bruit et de la fureur répétés pour les non-initiés ? Non non, juste un son de killer technoïdes vrille-neurones ! Difficile d’en sortir intact !!

Definition Of Core

  • Rmb : Chakka Chakka

Docteur, je ne sais pas ce qui m’arrive, ça tambourine dans mon cerveau, ça résonne jusque dans la moindre de mes cellules ! Je ne peux fermer les yeux, en proie à un grand hurlement intérieur.
J’vous jure, une véritable guerre dans ma tête. En plus j’ai des hallucinations. Je me sens entouré par de grand miroirs qui clignotent. Dans le reflet je n’y suis pas, c’est seulement écrit : RMB, et derrière se cache un nom : Rolf Maier Bode.
Un ami a essayé de me rassurer en me disant que je n’étais pas possédé, que j’avais seulement le syndrome « rave », que ça tue mais qu’on n’en meurt pas. J’y comprend rien, dites docteur, c’est grave ? 

Chakka Chakka

  • System D II : Trancefusion ( Marnix remix)

Des sons de malades pour technoïdes lobotomisés, tous unis dans une partouze générale de transe hallucinantes. A écouter d’urgence et sans préservatif !

Trancefusion

  • Gary D & Dj High-Ko Presents D-Trance : Springworld

L’hardtrance suprême, séquence fracassante, beat monstrueux, ce morceau concocté par des spécialistes du genre est une tuerie. L’un des blockbuster de l’année 1997. « Springworld » fait danser la planète, et fait ressentir en nous un sentiment indomptable de puissance.
A noté que ce track fût l’objet de nombreux remixes (Cocooma, Nostrum, Dj Hitch-Hiker etc…).

Springworld

  • Etienne Picard : Get Up (Gary D & Dj High-Ko remix)

Enorme blockbuster hardtrance sortie a l’été 1996, « Get Up » est un morceau incendiaire au beat imparable. L’intro nous fait comprendre rapidement que les prochaines minutes vont être particulièrement folles, puissantes et percutantes !
Produit d’un pure moment d’extase, ce morceau a fait un tabac en Allemagne et en Hollande. On le retrouve sur beaucoup de compilations (Ravermeister, Trance Nation,
Rave Base, D-Trance etc…) Ce remix 1997 est une tuerie !

Get Up (Gary D & Dj High-Ko remix)

  • Dj Tibby : Energy (Gary D & Dj High-Ko remix)

Dj Tibby alias « Pulsedriver », sort durant l’été 1996 sur le label Fog Area, le tube: « Energy ». Quelques mois plus tard, en Février 1997, Gary D & Dj High-Ko apportent leurs beats hard rance agressif a cette version aux longues effluves mélodiques, dynamique et hypnotique.
Le morceau s’envole très haut, il fera bouillir des centaines de milliers de ravers sur son rythme galopant. C’est l’un des plus grand « classic hard rance » des années 90 !
Fog Area ne sort pas beaucoup de singles, mais quand l’un d’eux sort, c’est le succès assuré !
Ce trio d’enfer fonctionne a merveille dans les raves et les clubs allemand.
Également ravageur, le remix de Cocooma.

Energy

  • Andreas Dorau : Stoned Faces Dont Lie (Oliver Lieb remix)

Ce morceau est énorme ! Un classic du son « rave » remixé par l’un des maitres du son trance des 90’s = Oliver Lieb. De l’excellence trance en provenance d’Allemagne, doté d’une chaleur extrême dans les beats ainsi que dans sa mélodie.
Oliver Lieb avait plus d’un tour dans son sac, et il n’avait pas hésiter en 1994 a nous montrer ses multiples performances, travaillés par une main de maitre !

Stoned Faces Dont Lie

  • Hard Trance X-Plosion 6

Hardtrance X-Plosion, une série de compilations super vitaminée !

Voici une sélection de tracks du volume 6 par exemple (il y a 20 ans) qui nous restitue maintenant les classiques de la hardtrance de 1996. De Cocooma avec son tubesque « Feel My Desire », Dj Jamo & Jack Knives nous hypnotisent de leur hard « Seastars II », Atomic Junkies qui frappe de son coté très fort, ou bien encore le lumineux « Das Licht » des grands Gollum & Hunter… Pensant à cet instant avoir atteint le point culminant du mont bpm et nous apprêtant à achever paisiblement cette excursion hardtrance sur les harmonies du 13éme morceau, Dj Gollum nous assène alors le coup de grâce ! De la dynamite cette compile, et une série explosive !!! (volume 1 a 11).

Hard Trance X-Plosion 6

  • Ramirez : Baraonda (remix)

Issu de la première vague techno, Ramirez est surtout (re)connu pour ses performances vocale et son style techno qui sort de l’ordinaire. On lui doit des monuments, en veut tu en voilà. En 1995, il sort « Baraonda », une track dance/techno dans la lignée du précèdent « Bomba ». Puis ce remix de Dj Ricci « Plastifikate mix » qui redonne un nouveau souffle a ce morceau, et quel souffle ! Une plongée dans le son rave, avec un son détonnant et une mélodie explosive sans faux bond ni faute de goût. Le beat s’installe et nous prend aux tripes, que du bonheur…

Baraonda remix

  • Abet : The Sweetest Song

Le label « Tunnel Records », c’est un son et une famille, les artistes travaillent ensemble, mix dans la même boite, se tape des délires ensemble… Bref, ambiance jovial assurée. Parmi les djs stars de ce label, le groupe X-Dream, stars de la goa trance qui fusent de ce style en hardtrance, avec ce disque qui s’enchaîne à toute vitesse : « The Sweetest Song ». Un énorme carton en Allemagne en 1995. Ce remarqué et remarquable morceau possède 2 versions : une version rave avec vocale et une version remix  hardtrance instrumentale.

The Sweetest Song

  • Raver’s Nature : Hands Up Ravers

1993/1994/1995, la folie « Rave » s’empare des 3 djs du groupe Raver’s Nature et inonde de tubes ! Celui-ci fait partie des plus connus, une performance a son maximum, une chaleur extrême, puissant et terriblement efficace sur le dancefloor.
A retenir également les tubes « N-Sonic Dreams », »Scream » et « World Of Happiness ».

Hands Up Ravers

  • Retroflex : Happy Voice

Le son « Rave » sous son meilleur jour ! C’est gaie, même très gaie, speed, et donne envie de bouger des heures durant sur la piste de danse.
« Happy Voice » fait partie de ces classiques dont on ne se lasse pas d’écouter.
Le morceau ne manque pas d’argument jouissif, il est renversant, séduisant et énergiquement spectaculaire.
Ce morceau dégage une chaleur à brûler les petites culottes les plus résistantes
(Pas celles qu’on arrache avec les dents, les autres !).

Happy Voice

  • Juno : Together

En 1994, il était difficile de passer à côté de Juno et le morceau « Together », à moins d’avoir passé quelques mois dans une cabane sur une île oubliée.
Ce morceau chaleureux a séduit un bon nombre d’enragés de la trance avec ce son fusionesque sortie sur le label délirant : Adam & Eve Records. Une énergie supérieure préférant l’efficacité à la subtilité. La vocale qui ne dit que « hé hé » est vraiment reconnaissable.

Together

  • Faxe Inc : Something

Le label allemand Voodoo Records nous a habitués à quelques perles électronique.
En voici une de 1995 (l’année d’excellence du label), transcendante et hypnotique a mort, une hard rance agitée, terriblement efficace, avec une mélodie génératrice et en constante évolution, et avec un final explosif. Les nappes trancey se répandent en déversant un flux acid constant, un voyage mentale dans une dimension hallucinante.
Un must dans le genre.

Something

  • Dj Jo : Space Harmony (Gary D remix)

Impossible d’évoquer la hard rance allemande des années 90 sans parler de ce single de Dj Jo. Tendez une oreille attentive vers ce morceau, et vous comprendrez pourquoi il a si bien fonctionner ! Tout y est pour en faire un classique hardtrance, et quel classique ! Gary D est vraiment un dieu de la hardtrance et du remix !

Space Harmony

  • Rmb : Redemption

En 1994, RMB n’est pas capable de sortir un single sans qu’il devienne culte ! Mi trance, mi rave, ce morceau fît la joie des ravers et clubbers dans toute l’Europe.
Rolf Maier Bode qui officie ici dans un genre où il fait figure de maître, s’en sort admirablement bien et transporte la foule dans l’euphorie totale.

Redemption

  • Cocooma : The Yellow Base

Seconde version du « Flying Saucer » de 1995, « The Yellow Base » est l’un des incontournable monument hard rance 97/98. Cette suite ne manque pas d’imagination, son beat fracassant et son style originale en fond un tube redoutable.
Une valeur sure d’un Cocooma qui cartonne en Allemagne et en Espagne.
Les effets cérébraux de ce tube vous transporte au cœur de l’extase que tout bon ravers recherche.
Inutile d’être un extra-terrestre zarbis pour savourer ce moment, laissez vous guidez bande de technoïdes lobotomisés !

The Yellow Base

  • Sequential One : Hands Up

De Sequential One on retiendra surtout les singles « Dance », « Happy Feelings » , « Here We Go Again » et surtout ce morceau survitaminée et intense, le meilleur du son hardtrance.On retrouve derrière ce projet les djs ATB et Woody Van Eyden, déjà responsable de mainte réalisations et que l’on ne présente plus.
Un grand cru de l’année 1995 a consommer sans modérations !
Disponible sur la compile : Rave Mission 4 !

Hands Up

  • Liquid Bass : Monosphere

« Monosphere » possède un son énergiquement hallucinant et un rythme impitoyable.
Complètement transcendant, ce single de 1996 est un vrai trip cérébral, sa mélodie est dévastatrice et séduisante. Laissez la vous envoutez…
Dans la veine de « The Firth Rebirth ».

Monosphere

  • Proxyma : Other Worlds

Comme beaucoup de djs de la musique trance, Daniele Musetti & Michele Luginbühl
Change de nom en fonction du style des disques. Une fois c’est Code 9, une autre fois Code 14. Nos amis signent cette fois Proxyma, avec un morceau qui ne manque pas de charme, d’originalité, de punch et de mélodies entrainante. Une hardtrance envoûtante
Et puissante sortie sur un label de qualité : Spaceflower Records. Un grand classique de l’année 1996.

Other Worlds

 

 

 

Publicités

À propos de samconnection

Amoureux du son trance depuis 1993, je suis collectionneur de cds et vinyls.

Publié le 28 novembre 2015, dans Non classé, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :